Pubien pantoute partie 1 : Les causes

Le mystérieux et complexe pubis. Comment une si petite partie de notre corps peut créer autant de douleurs et de problèmes? Vous désirez savoir ce qui vous arrive et comment améliorer votre situation? Voici un petit guide qui vous intéressera sûrement parce qu’après tout, on aime ça, les mamans, tenter de s’autodiagnostiquer avec Internet ;)  

 

Qu’est-ce que le pubis?

Le pubis attache le devant de notre bassin. On l’appelle la symphyse pubienne. C’est l’os que nous sentons très bas dans notre ventre… et qui se termine à l’entrée du vagin. Il est assez large et long en fait.

 

La symphyse pubienne est censée être une articulation bien stable lors des mouvements des jambes et pour supporter notre poids. Pour plusieurs raisons, cette essentielle stabilité peut être compromise. Si cela vous arrive, vous serez alors incapable de mettre un pied devant l’autre sans grimacer.

douleur-bassin-pubis-enceinte-physio-muscle-conseil-périné

Qui influence notre pubis?

Plusieurs gros et puissants muscles s’attachent sur votre symphyse. En haut, il y a le droit de l’abdomen (le 6 pack). Et en bas, les adducteurs (les muscles à l’intérieur des cuisses). Derrière ces gros muscles se cachent de petits muscles du périnée. Ils sont essentiels à la stabilité de la symphyse pubienne, car ils tiennent l’articulation lors de nos mouvements. Il y a le pubo-vaginal, le pubo-rectal et le pubo-coccygien. Puis, il y a le ligament au milieu qui tient les 2 os collés.

 

Pour celles qui ont besoin d’une image :

Imaginez-vous 2 ballounes gonflées tenues ensemble avec du papier collant. 

Vous tenez l’attache du ballon de droite avec votre main droite et l’attache du ballon de gauche avec votre main gauche. Un ami en face de vous tient le dessus des ballons.

Si vous mettez tous les deux la même force en tenant vos ballons, ils resteront collés ensemble.

Si votre ami décide de tirer plus fort sur un des ballons qu’il tient, ou à l’inverse, d’en lâcher un, le papier collant ne sera plus suffisant et les ballounes vont se séparer.

 

C’est ce qui arrive à votre pubis, lorsqu’un muscle devient tendu ou faible. Vous avez donc l’impression que tout va arracher. Comme si vous aviez un bleu sur lequel quelqu’un pèse constamment. Ajoutons à cela les hormones de grossesse qui diminueront l’efficacité du ligament (papier collant) en le rendant plus lousse… ça en prend alors moins pour que les muscles interfèrent avec la stabilité de l’articulation.

 

Les causes possibles :

  • Enceinte, le droit de l’abdomen va s’étirer au maximum et ne plus pouvoir contracter efficacement. Ce qui créera une bonne faiblesse en haut du pubis. Souvent, les gens qui n’ont pas suffisamment de force dans le ventre auront aussi mal au dos et pourront avoir des incontinences urinaires à l’effort (éternuement, toux, soulever un objet). Mais attention, on ne peut pas faire de redressements assis enceinte, au risque de développer une diastase. Il faudra entraîner plutôt le transverse.

  • Les adducteurs auront tendance à devenir tendus pour compenser une instabilité ailleurs. Une instabilité dans le périnée ou les genoux. Vous aurez donc peut-être des inconforts dans les genoux et/ou aussi des pertes urinaires. Souvent même des douleurs aux relations.

  • Le pubo-vaginal part d’un côté du pubis et fait le tour du vagin avant de revenir de l’autre côté du pubis. C’est le gros muscle qui forme le galbe à l’entrée du vagin. S’il est trop tendu, il n’est pas rare d’avoir des douleurs aux relations. S’il est trop faible, il n’est pas rare d’avoir une descente de vessie ou des incontinences urinaires. Attention aux déchirures lors de l’accouchement si ce muscle en tendu!

  • Le pubo-rectal part du pubis et fait le tour du rectum avant de revenir s’attacher de l’autre côté du pubis. C’est le muscle qui permet de contenir les selles dans le rectum. S’il est tendu, on aura peut-être besoin de pousser plus fort pour sortir notre selle. S’il est trop faible, peut-être qu’il sera plus difficile de retenir les gaz.

  • Le pubo-coccygien part de chaque côté du pubis et va s’attacher de chaque côté coccyx. Lorsqu’il est responsable de nos douleurs au pubis, souvent, nous aurons aussi mal au coccyx.

 

Plusieurs autres choses peuvent malheureusement être responsables de vos douleurs, comme par exemple, une douleur d’origine neurologique (nerf coincé dans le dos ou sur son trajet). Parfois, ce sera une articulation près du pubis qui créera le déséquilibre (problème de hanche). Et oui! Notre merveilleux corps est complexe!

 

En règle générale :

Des muscles tendus feront mal à l’effort et prendront peu de force si nous les entraînons.

Des muscles faibles auront tendance à se tendre pour compenser leur manque de force.

 

Dans un monde idéal :

Les muscles forts auront tendance à être souples, car un muscle qui a la compétence de faire le travail qui lui est demandé sera relax au repos.

 

En espérant que vous comprenez un peu mieux ce qui vous arrive! N’ayez crainte, ce n’est pas si sorcier rééquilibrer le tout. Je vous explique dans mon prochain article quoi faire pour vous aider!

 

En attendant, si vous préférez confier votre pubis à une physio du périnée, n’hésitez pas à me demander des références!

 Article rédigé par Mélanie Claveau, physiothérapeute

http://cliniquesantepelvienne.com

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur
Instagram