Combien de temps ça tient une maman? 

Dernièrement j’ai été malade. Vraiment malade. La grippe nous est tombée dessus de façon assez violente. Toute ma famille y est passée (sauf le chien!). T’occuper de tes enfants quand tu as du mal à te gérer toi-même, c’est tout un défi. Je me levais le matin en me demandant de quelle façon miraculeuse j’allais bien pouvoir passer au travers ma journée. Et j’y suis arrivée! Chaque fois! (Pas toujours sans quelques (un torrent!) larmes de découragement, mais tout de même…) Étonnamment, je réussis toujours à me pousser alors que je pense que je n’ai plus une once d’énergie… Carburer à l’adrénaline maternelle c’est tout un moteur…! Sauf la nuit… J’avoue que parfois la nuit, j’en arrache, solide! Mais encore là, je trouve la force de réconforter mes enfants malades qui, évidemment, veulent seulement maman la nuit… Même si leur maman est une zombie morveuse, râleuse et tousseuse, elle est réconfortante pareil… Et avec trois enfants grippés en même temps, je vous laisse imaginer le nombre de fois par nuit que j’ai dû me lever. En fait, imaginez donc le nombre de fois que j’ai réussi à me coucher… ce sera plus simple.

maman malade, adrénaline, besoin de force

Bref, une fois cette tempête passée, je me suis questionnée. Combien de temps ça tient une maman? L’adrénaline peut-elle nous soutenir ad vitam æternam? C’est donc bien fort une maman! Parce qu’on va se le dire, malgré tout l’amour que j’ai pour mon chum, malgré le fait qu’il est un papa formidable, lui, lorsqu’il est malade, son cerveau se met automatiquement à off. La grippe d’homme n’est pas un mythe. Pourtant, côtoyant exactement les mêmes microbes, mon cerveau était absolument incapable de faire un shut down. Pas une seconde je n’ai laissé ma job de mère de côté. J’ai soigné, nourri, bercé mes enfants, j’ai fait du lavage, de la bouffe, du ménage… N’ayons pas peur des mots, j’ai littéralement porté ma famille à bout de bras. Et je sais pertinemment que vous feriez toutes pareil. Nous sommes des machines!!! 

Mais j’avoue avoir envié quelques secondes (ok, quelques minutes… ok, ok, des heures durant!!!) les gens qui peuvent vraiment se reposer lorsqu’ils sont malades. Vous savez comme dans les annonces de sirop là? Lorsque l’annonceur dit : vous pourrez bénéficier de 12 heures de sommeil réparateur et vous vous lèverez frais et dispo? C’est presque un petit fantasme ça non…? Lorsque toute ma gang est sur le carreau, je ne peux pas juste prendre un petit shooter magique et m’endormir pour 12 heures… Peu importe à quel point mon corps en aurait besoin… Je me prends 2-3 Advil/Tylenol, je me booste à l’échinacée, je me prépare une tasse d’eau chaude au miel et je me croise les doigts pour que les poumons de mes enfants tiennent le coup, pour que je n’aie pas besoin de passer une nuit à l’urgence de l’hôpital en plus.

Presque 3 semaines plus tard, nous sommes passés au travers. Je peux enfin dire que ma marmaille est top shape! Je suis guérie moi aussi. Bon, j’ai l’air du coq déplumé qu’on voit dans les dessins animés, mais je vais bien. Alors la réponse à ma question de départ : Combien de temps ça tient une maman? À mon avis ça tient tant que ça peut. C’est juste plus long remonter la pente après… Go les moms! On est hot! 

Article rédigé par Véronique Désormeaux

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram