Voir la suite…différemment

Il y a de ces semaines, dans une vie, qui marquent. Pas juste parce que tu as décroché l’emploi de tes rêves ou que tu as accouché. Je parle de ce genre de semaine où ta vie, l’espace d’un moment, bascule complètement. Une annonce tragique, comme dans la publicité, qui te fait l’effet de tomber par en arrière. Mais dans mon cas, le dénouement tient du miracle…la belle conclusion tient du petit 10 % de chance que les statistiques médicales me donnaient, mais à quoi secrètement, je m’accrochais et qui s’est concrétisée. C’est là et juste là que tu réalises que la vie, la paire de lunettes que tu as est à tout jamais teintée d’un nouveau filtre. Le seul que tu désires conserver.

J’ai envie de vous en parler. Pas de la tristesse vécue, pas des peurs encourues, mais du beau et du lumineux qui ressortent de cette expérience de vie.

La vie va vite n’est-ce pas? Entre le boulot et les obligations, on court, et des fois, avec le manque de temps, on en consacre moins à nos amitiés, nos proches. Mais quand tu leur annonces une nouvelle comme j’ai eu, c’est là que tu réalises l’amour de ton monde. J’ai littéralement vu l’armée se monter derrière moi. C’était si sécurisant. J’ai vu mon clan se tenir, je les ai vus se préparer à aller à la guerre avec moi, tous unis et forts. Quelle chance j’ai. Que c’est puissant l’entraide humaine. Mon nouveau filtre ne verra plus jamais ma famille, mes amis(es) du même œil. Ils sont encore plus beaux, plus forts et plus importants dans ma vie. Ils sont ma plus grande richesse et je ne les tiendrai plus pour acquis, j’en prendrai encore plus soin. Et si l’un d’eux vit une épreuve tragique à son tour, je serai là, comme ils étaient là pour moi, au premier rang, à tout jamais leur lieutenant-général.

Dans le beau et lumineux qui naît, il y a aussi l’acceptation de ma sensibilité. Ça vous arrive de ne pas exploiter vos forces? Moi, c’était le cas avec ma sensibilité. Elle a toujours été là, mais je l’ai toujours perçue comme un frein. Je n’en voyais que le négatif : vivre plus fort les déceptions, la peur, la tristesse, la douleur et l’anxiété. Mais ce filtre, ce nouveau filtre de la vie me permet doucement d’assumer que je peux aussi me permettre de ressentir plus fort que les autres, le BEAU. J’accepte que sensibilité ne signifie pas faiblesse. J’ai envie de le crier, je veux vivre mes émotions au maximum. Ça m’a frappée en plein visage, lors d’une sortie en vélo. Je portais en moi une nouvelle terrible, mais je voulais profiter du calme avant la tempête. J’ai ressenti la vie. J’ai senti le vent sur mon corps provoqué par mes coups de pédales, j’entendais le son de mes roues sur la route rocailleuse et c’était harmonieux, je voyais la beauté cachée de la nature et j’étais consciente de l’air qui rentrait dans mes poumons et qui me permettait d’avancer, de rouler et tout donner. J’exploitais mes 5 sens, je vivais le moment présent. Parce que c’est le seul qui s’offre à moi, tout le temps. C’est ainsi que j’ai envie de vivre : MAINTENANT. Savourer pleinement les bons et mauvais moments. Accepter ma réalité, peu importe ce qu’elle est. Avancer et grandir, tout le temps. De toute façon, je le sais à présent, qu’il y a une armée d’amour, cachée pas trop loin, prête à ouvrir le feu pour moi.

témoignage-peur-crainte-entourage-famille-amie-anxiété-positif-sensibilité

Puis finalement, la vie est ainsi faite…c’est souvent dans les plus grandes épreuves qu’on se découvre des forces cachées. Quelle belle rencontre j’ai faite ;). Moi, l’anxieuse par excellence (autre texte à lire ici) a réussi à continuer durant cette attente : j’ai avancé, je fonctionnais et j’ai même pris en charge ce que je croyais qui allait devenir mon nouveau projet : guérir. Jamais je ne me serais crue assez forte pour accepter de telles circonstances. Ce qui ne fut heureusement qu’une fausse alerte m’a tout de même fait réaliser que je suis capable de faire face à tout. J’ai tout en moi pour affronter les tempêtes de la vie, parfois, il s’agit simplement de prendre le temps d’apprendre à naviguer son embarcation.

acceptation-positif-tempête-vie-positif-fragile-épreuve-unis

Je ne souhaite à personne ce cauchemar, mais je souhaite à tous d’ouvrir un peu plus leurs yeux sur l’amour, le beau et le doux de la vie. La vie est fragile, tout peut basculer l’espace d’un moment… Profitez-en au maximum et croyez en vous, vous êtes tout ce qu’il faut, maintenant.

 

Texte et photos par Isabelle George

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram