Choisir le bon modèle de couches lavables pour vous

À poche, tout-en-un, moulées, plates,… il y a beaucoup de modèles de couches lavables. Lequel sera le plus pratique pour votre famille ?

Couche lavable

Si vous êtes au stade d’acheter vos premières couches lavables, je vous recommande fortement d’acheter plusieurs modèles et plusieurs marques. En effet, les couches sont comme des vêtements; chaque enfant n’aura pas la physionomie parfaite pour être au sec et confortable dans chaque marque. De plus, votre enfant grandira et changera. Les marques qui étaient parfaites au début ne le seront peut-être plus quelques mois ou années plus tard. Il est donc préférable de diversifier votre lot de couches. Concernant les modèles, vos préférences aussi peuvent changer en fonction de votre rythme de vie. La diversification alimentaire, le début de la garderie et l’arrivée d’un autre enfant ne sont que des exemples de ce qui pourrait vous faire préférer un modèle à un autre. 

Couches

Les couches à poche

Elles contiennent une poche, dans laquelle on doit ajouter des insertions absorbantes. Les insertions peuvent être conçues en plusieurs matériels, qui diffèrent en fonction de la rapidité d’absorption et de la quantité de liquide absorbé. Il est possible d’en insérer plus d’une feuille par couche.

Les plus

On peut ajuster la quantité d’absorption en fonction de l’âge de l’enfant.
Sèchent rapidement, même si vous les étendez.
La très grande majorité a un intérieur qui crée un « effet au sec ».
Grande variété de couleurs et de motifs sur le marché.

Les moins

Requièrent un assemblage après chaque lavage.


Les couches tout-en-un

Elles sont en un seul morceau; la couche et l’insertion sont cousues ensemble.

Les plus

Aucun assemblage requis.

Les moins

Pas de possibilité d’ajuster l’absorption.
Longues à sécher.
Plus dispendieuse.

Certaines ne créent pas « d’effet au sec ». Si votre bébé est sensible à l’humidité, il convient d’utiliser un feuillet qui reproduira cet « effet au sec ». Vous pouvez en concevoir un vous-même en découpant une doudou en Micropolar.


Les couches moulées avec couvre-couche

Toute la couche moulée est absorbante, ce qui nécessite un couvre-couche imperméable. Le couvre-couche peut être utilisé plus d’une fois sans être lavé, s’il n’est pas souillé.

Les plus

Très absorbantes, elles sont les préférées pour passer une nuit complète au sec.

Les moins

Longues à sécher.
Le changement de couches est plus long, car il faut manipuler l’équivalent de deux couches (la couche moulée, et le couvre-couche).
Certaines ne créent pas « d’effet au sec » 


Les couches plates avec couvre-couche

Connues comme étant les couches lavables du temps de nos grands-mères, elles sont en fait un morceau de tissus que l’on doit plier et assembler. Comme les couches moulées, tout le tissu absorbe, ce qui rend nécessaire l’utilisation d’un couvre-couche imperméable. Le couvre-couche peut être utilisé plus d’une fois sans être lavé, s’il n’est pas souillé.

Les plus

Les moins dispendieuses sur le marché.

Les moins

Le changement de couches est plus long, car il faut manipuler l’équivalent de deux couches (la couche moulée, et le couvre-couche), en plus de devoir plier le tissu qui constitue la couche.
Certaines ne créent pas « d’effet au sec ».


Les couches hybrides

Certaines marques font des couches combinant deux modèles. Par exemple, certaines sont tout-en-un, mais ont aussi une poche pour permettre une absorption modulable. Ces couches combinent les avantages de deux modèles, mais sont plus difficiles à trouver et varient d’une marque à l’autre.


Les couches d’entraînement

Différentes couches pour l’entraînement à la propreté sont sur le marché. Elles sont aussi utiles pour les enfants propres, mais qui connaissent encore quelques échappements durant les dodos ou les trajets en voiture. Les modèles diffèrent selon les marques et en fonction vos besoins; elles peuvent être tout-en-un ou à poche, imperméables ou non, à boutons pression ou peuvent s’enfiler comme des culottes.

Et vous, quel(s) modèle(s) préférez-vous ?

Article rédigé par Emilie Poirier