Quoi faire si bébé a un frein de langue trop court?

Certains nouveaux-nés naissent avec un frein de langue (filet de peau sous la langue) trop court. Un frein de langue court est nommé ankyloglossie dans le milieu médical. Le bébé naît avec le frein de langue trop court. C’est assez courant chez les nouveaux-nés.

Sans être dramatique, la situation peut causer plusieurs désagréments.

D’abord, si bébé est allaité, il est difficile pour lui d'assurer une bonne prise du mamelon de sa mère, car il a une mobilité réduite de sa langue. Cela peut provoquer des blessures et de la douleur à la maman.

Comme il doit faire des efforts soutenus pour tenir sa succion et avoir suffisamment de lait, il peut parfois se fatiguer plus vite et relâcher sa tétée. En conséquence, il avalera beaucoup d'air qui se traduira ensuite en gaz, reflux et même en coliques.

Comme cette situation peut à la longue engendrer des problèmes de production de lait et aussi de prise de poids chez le poupon, il est nécessaire de consulter.

Au départ, on vérifiera si on peut d'abord ajuster la position d'allaitement pour faciliter la mise au sein et la durée de la tétée par le bébé.

Si cela ne fonctionne pas, dans les cas nécessaires, les associations professionnelles soutiennent la frénectomie (coupure du frein de langue). Cette intervention semble améliorer de façon significative les mouvements de la langue du bébé et par le fait même la tétée.

Le plus souvent, on pratique la frénectomie de façon chirurgicale avec ciseau ou scalpel. Cette intervention est aussi possible par laser.

La frénectomie par laser compte plusieurs avantages : saignements limités, inflammation réduite, agent anti-bactérien et moins d'attachement du filet avec le temps.

Si vous êtes un parent dont le bébé a un frein de langue trop court, j’espère que cet article vous éclairera.

Article rédigé par Marie Fortier, La spécialiste des bébés
Suivez-la sur Facebook