Jouer, s’amuser, s’assumer #commeunefille

Lorsque j’étais à Rio pour les jeux Olympiques, j’ai assisté à une conférence de presse organisée par le comité international olympique, United Nations Women et Always pour parler du programme « One win leads to another ». Traduction libre : « Une victoire mène vers une autre. » Ce programme fut instauré à Rio afin d’aider les jeunes filles à développer leur plein potentiel. Un des buts : leur permettre de pratiquer un sport d’équipe. Lors de la conférence, trois adolescentes (13, 15 et 16 ans) ont pris la parole pour expliquer comment le programme avait changé leur vie.

L’une d’entre elles m’a jetée par terre avec son témoignage. Habitant dans une favela, elle a commencé à veiller très jeune, à boire et à prendre des décisions peu favorables pour une fille de son âge. Grâce au programme, de l’appui des mentors, coachs et membres de son équipe, elle s’est repris en main et vise même une éducation universitaire. Ce qui m’a le plus marqué lorsque les étudiantes ont parlé? Le fait qu’elles le faisaient sans papier, avec une aisance et une confiance en soi remarquable. Le programme « One win leads to another » fonctionne. J’avais la preuve devant moi et à côté de moi, car plusieurs demoiselles étaient présentes dans la salle pour encourager leurs camarades.

L’initiative #CommeUneFille d’Always est excellente et j’aime le fait qu’elle s’implique concrètement dans des initiatives qui font une si grande différence. Ils investissent dans demain. Le futur de nos enfants. Ça me touche. 

Je me suis mise à réfléchir. À me poser des questions. À défiler des faits dans ma tête.

  • Durant la puberté, la confiance en soi des filles peut s’effondrer.
     
  • De nos jours, 7 filles sur 10 disent qu’elles n’ont pas la place dans le monde sportif et ½ des filles délaissent le sport à la puberté.
     
  • Les femmes de 18 à 24 ans ont deux fois plus de chance à gagner en confiance si elles pratiquent un sport régulièrement, si on compare à celles qui n’en font pas.

*Statistiques prises sur le site d’Always

Qu’est-ce que je peux faire moi pour aider cette cause qui me touche?

Oui, les programmes sont géniaux, avoir des modèles féminins dans les médias est un atout intéressant, mais je crois aussi que l’éducation commence à la maison. Nous les mères, nous avons une influence ÉNORME sur nos enfants.

Si on s’assumait plus?

Si on jouait et qu’on n’avait plus peur du ridicule ou de ce que vont penser les autres (parce qu’on ne court pas très vite, on crie en faisant du ski, on n’a pas un énorme lancer, etc.)?

Si on se choisissait? Qu’on prenne du temps pour pratiquer une activité qui nous plait même si on n’est pas une experte?

Si on essayait tout simplement?

Si on osait?

1-      Ce serait tellement bon pour notre santé mentale et physique.

2-      On montrerait l’exemple à nos enfants (gars et filles)

3-      On passerait assurément de beaux moments avec notre famille.

4-      On se choisirait et on prendrait également du temps pour SOI

Je m’engage à plus jouer, bouger et m’amuser #commeunefille. Oser. Ne pas avoir peur d'essayer des activités car je ne suis pas une grande sportive. Je vais également partager avec vous ici et là mes aventures, réussites et apprentissages. De plus, je vais aussi travailler sur un projet (un qui me trotte dans la tête depuis très longtemps) qui nous permettra de vivre tout un moment ensemble. Détails à venir! :)

Qui embarque avec moi?

Ensemble, nous serons en mesure de faire une énorme différence dans la vie de nos jeunes.

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter


**Jaime était à Rio pour pour couvrir les Jeux olympiques du 2 au 8 août en tant que média invité pour P&G et leur programme #MerciMaman.