Mon sac, je m’en sac pas!

Qu’il ait 5 ou 16 ans, voici l’article à lire avant d’acheter un sac à dos à votre enfant pour la rentrée!

Nous allons, bien sûr, regarder le tout d’un œil de physio, mais, aussi, d’un œil d’écolo. Car après tout, notre génération a cette mission… élever des sauveurs de planète!

Pourquoi regarder autre chose que le look en choisissant le sac de votre petit humain? Pour la simple et bonne raison qu’il est en pleine croissance et que la colonne… c’est assez central comme partie du corps. Saviez-vous que, selon l’ordre de la physiothérapie du Québec, près de 50 % des enfants entre 9 et 16 ans se plaignent de maux de dos? Ça vaut donc la peine de bien choisir en vous basant sur les critères qui suivent.


GROSSEUR

Évidemment, la grosseur du sac est très importante. Il ne doit pas être plus large que votre enfant. De plus, il ne doit pas dépasser ses épaules. Une fois les ganses serrées et le sac bien collé au dos, il doit arriver en haut des fesses. Alors à vos mesures les parents!

Mélanie 1.jpg
Mélanie 2.jpg



ÉQUILIBRER LE POIDS

Plus le sac aura de compartiments, plus il sera facile d’équilibrer le poids à porter. Nous devons enseigner à nos enfants à placer les objets plus lourds près du corps et les plus légers dans les plus petites poches. De plus, choisissez un sac avec des courroies rembourrées, pour plus de confort. Le sac doit aussi être muni d’attaches en avant afin d’équilibrer le poids sur le sternum et le bassin. Je vois rarement les enfants attacher ces précieuses courroies. Pourtant, plusieurs inconforts pourraient être prévenus ainsi!



TISSU

Idéalement, choisir un tissu facile à laver et résistant aux intempéries québécoises… et résistant à quelques lancers de sac dans la cour d’école! Optez aussi pour un tissu neutre et intemporel pour que le sac perdure dans le temps (plus écono et écolo). Vos enfants pourront montrer leur personnalité à l’aide de macarons, de toutous ou d’appliqués de tissus par exemple… qui se changent plus facilement chaque année!



CONTENEUR VENANT D’OUTREMER

On ne se le cachera pas, nos multiples achats en provenance de l’autre bout du monde ne sont pas très écologiques. En plus d’être souvent de piètres qualités, ils apportent avec eux une longue route polluante. Concernant les sacs à dos, il est possible de s’en procurer des canadiens ou encore mieux, des québécois comme à la compagnie Lavoie. En plus de faire plusieurs grandeurs de sacs, cette compagnie offre une grande sélection de motifs sur du tissu de qualité.



PRIX

Parfois, il peut être plus économique d’acheter de la qualité pour sauver des sous. Personnellement, notre confection québécoise, qui a coûté 110 $, demeure impeccable après 3 ans d’utilisation. Il est littéralement comme neuf. D’autres sacs moins chers vont s’effilocher, les coutures et les fermetures éclaires vont parfois lâcher… et il faudra en racheter un autre avant la fin de l’année. C’est un pensez-y-bien!  



POIDS

50 % des sacs sont trop lourds pour nos petits trésors. Alors, une fois les choses usuelles placées à l’intérieur du sac sélectionné, pesez-le. Il ne devrait pas dépasser 10 % du poids de votre enfant. Donc, si mini pèse 60 lbs, le sac ne devra pas peser plus de 6 lbs. Personnellement, pour enlever du poids au sac de ma fille qui se rend à l’école en vélo, je lui demande de garder son coffre à crayons à l’école et je garde l’usuel à la maison ainsi que ses cartables d’étude. Elle trimbale donc seulement le matériel qu’elle utilise à la fois à l’école et pour les devoirs.

Bien sûr, si malgré toutes ces précautions votre petit se plaint de douleur au dos, au cou ou aux épaules, une petite évaluation en physiothérapie pourrait être utile. Surtout qu’à cet âge, on se soigne plus vite qu’au nôtre! Sur ce, à chacun son sac ajusté pour la rentrée!


Article et photos par Mélanie Claveau

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur
Instagram