Et si j’aimais ça moi, me faire réveiller la nuit?

Enfants-Je suis une maman-dormir-nuits-nuit-parent-enceinte-témoignage-c'est la vie-vivants-amour-bonheur-Émilie Poirier

Quand on a des enfants, on dort beaucoup moins, et souvent de façon entrecoupée. Tout le monde le dit, plein de parents s’en plaignent, les articles en ligne pour dénoncer haut et fort cet état des faits sont nombreux. Et moi, j’aimerais vous avouer quelque chose à ce sujet... J’aime ça me faire réveiller la nuit!

Dans ma famille, tomber enceinte s’est toujours fait de façon relativement facile, et aucun problème grave (mettant la vie en danger) n’est survenu. Je suis moi-même tombée enceinte de mes deux enfants super facilement. Bref, nous sommes très chanceux! Toutefois, quand mes amies ont commencé à vouloir des bébés, ça ne s’est pas passé pour elles de la même façon. Difficulté à concevoir, problèmes de santé, etc. Et c’est là que je réalise à quel point je suis chanceuse d’avoir eu mes deux enfants aussi facilement, et dans la santé. Aucune inquiétude n’est jamais venue assombrir mon bonheur. En plus, mes enfants étaient prévus et planifiés. 

Dans cet état des faits, de quel droit est-ce que je pourrais me plaindre de ne pas dormir? Ils me réveillent la nuit pour que je les console d’un cauchemar, pour que je m’occupe d’eux ou pour que je change un lit où un pipi s’est échappé. Ils sont débordants de vie et se fient à moi pour régler leurs problèmes. J’ai la chance immense d’avoir des enfants...ce que plusieurs n’ont pas. Et je ne peux même pas dire que je ne savais pas à quoi m’attendre; je savais très bien, quand je suis tombée enceinte, que des bébés, ça ne dort pas nécessairement la nuit! C’est une chance de pouvoir vivre la fatigue que les enfants apportent, car elle signifie leur existence. C’est ça la vie de parents; on dort moins, mais on a le cœur qui déborde d’amour!

Toutefois, si vous êtes un adulte de mon entourage et avez envie de me réveiller la nuit après la lecture de ce texte, oubliez l’idée! J’accepte cette façon de faire uniquement de la part de mes enfants...

Article rédigé par Émilie Poirier

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram