Un prénom pour bébé

Ah cette fameuse banque de prénoms fournie par la Régie des rentes du Québec. Que tous ceux qui l'ont déjà consultée par curiosité lèvent la main! En épluchant tous les magnifiques et farfelus prénoms de cette liste, cela m'a fait repenser à mon histoire d'amour avec un prénom. 

Prénom-prénoms de bébé-idée de prénoms-témoignage-enfant-signification-vie-Je suis une maman

Comme plusieurs d'entre vous le savent, j'ai été responsable d'un service de garde en milieu familial. Il y a quelques années, durant le doux mois de novembre, j'apprenais avec la plus grande joie du monde que j'attendais un bébé. En janvier, la vie est venue reprendre ma petite étoile et m'a laissé, au fond du cœur, une blessure encore vive aujourd'hui. On m'avait prédit que j'accoucherais la fin de semaine des perséides, le 12 août. Ma perception: C'était un garçon. Les mois ont passé et j'ai continué de vivre mon quotidien. 

Le mois d'août est finalement arrivé et c'est, à quelques jours de ma date d'accouchement, que j'ai rencontré un petit bébé. Il a fait son intégration dans mon milieu de garde. Instantanément, j'ai développé une proximité avec lui comme j'avais rarement vécu dans ma vie. Que ce soit dans ma famille ou dans mon travail, cette relation était des plus uniques. J'ai bercé cet enfant et aimé ce garçon aussi fort que s'il avait été celui qui reposait dans mon ventre quelques mois plus tôt. Étrangement, je lui pardonnais tout. Le plat de spaghettis par terre, le lait renversé... Pas grave, je l'aime tant! Si vous aviez accès à mon cellulaire, vous pourriez constater le nombre de photos ou vidéos que j'ai fait de lui. Ça frôle la folie. La vie a fait en sorte que j'ai dû quitter ma ville d'adoption pour revenir m'installer dans le Centre-du-Québec. La séparation avec lui (et tous les amis de mon service de garde sans aucun doute) aura été pénible. Encore aujourd'hui, dans mon cœur, il reste précieux ce petit trésor.

Quelque temps après l'ouverture de mon nouveau service de garde, il est arrivé quelque chose de vraiment étrange. La vie me redonnait un petit homme, au même prénom et pratiquement du même âge que mon petit trésor du passé. La profondeur de ses yeux, la douceur de ses sourires ont fait renaître tout l'amour que j'ai éprouvé auparavant. Je ne sais pas encore quel mot utiliser pour vous expliquer comment je suis entrée profondément en relation avec ce petit être. Un être unique et complètement différent de mon premier coup de foudre. Avec cet enfant, j'ai partagé mes bonheurs, mes peines et même, une mésaventure effrayante dont le dénouement nous a tous ravis. Durant mon parcours près de lui, j'ai encore construit une étoile au creux de mon ventre qui est allée rejoindre celle déjà au ciel. Ceux qui me connaissent le savent : les enfants de mon service de garde et même ceux que je côtoie en installation restent mes petits amours pour longtemps. Ces mêmes gens connaissent aussi celui dont j'ai parlé le soir durant des soupers, dans mes travaux d'université et de qui j'ai (cela se répète) pris des milliers de clichés.

Un jour, j'ai fait une recherche sur les Z'internets. J'ai voulu savoir, par curiosité, la signification de ce prénom. Je me souviens cet après-midi-là, d'avoir presque paniqué et appelé mon chum en pleurnichant. Le prénom que portent encore aujourd'hui 2 des grands amours de ma vie signifie : Dieu a guéri. BOUM. Après le départ de mon premier bébé que je croyais être un garçon, on m'envoie ce prénom. Quelque temps plus tard, on m'envoie encore ce prénom avec des épreuves de vie semblables à celles du premier scénario. Dieu a guéri. J'ai tellement l'impression qu'on m'a envoyé deux petits Band-Aids. Deux petits êtres REMPLIS d'amour qui pourront satisfaire ma réserve personnelle vidée à coup d'épreuves.

C'est à vous mes amours que j'ai envie de rendre hommage aujourd’hui. Premièrement, pour vous dire MERCI. Merci d'avoir été si aimants avec votre Mina et merci de lui avoir permis de vous avoir donné tout l'amour que mon cœur de maman d'étoiles ressentait le besoin d'offrir. Merci de m'avoir guérie de cette peine d'avoir perdu la vie en moi et du coup, m'avoir donné l'envie décuplée, d’un jour mettre au monde un petit bébé tout doux (que j'imagine une petite fille) qui portera votre prénom, celui de la force de guérison:

Prénoms-banque de prénoms-RRQ-Québec-top prénoms-bébés-prénommer son bébé-raphaëlle-témoignage-Je suis une maman

 

Article rédigé par Mina

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram