Parce que c’est ma job

Cette semaine, on m’a dit que j’étais fabuleuse. Tout un compliment qui m’a, bien entendu, fait chaud au cœur. Pourquoi m’a-t-on dit cela ? Parce que j’expliquais à une copine que j’avais passé plusieurs heures à étudier avec mes enfants.

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez sûrement vu passer des stories où mes enfants étudient, où je les aide avec leur étude, surtout la matière nécessitant du « par cœur ». Après réflexion, je ne me trouve pas plus fabuleuse qu’une autre, je suis tout simplement en train de faire ma job.

Oui, oui, ma job. Quand j’ai fait le choix d’avoir des enfants, j’ai fait le choix d’être parent pour toujours. Mes enfants feront toujours partie de mes priorités. Toujours. Peu importe leur âge.


Bien évidemment, avec l’âge ils ont moins besoin de moi et un des objectifs que je me suis fixé en tant que parent est celui d’amener mes enfants vers une certaine autonomie. Finis les jours où je regarde dans leur agenda pour vérifier leurs devoirs ou encore planifier leur to do avant/après l’école. Je crois qu’une fois rendus au secondaire, on doit leur laisser de l’espace afin qu’ils apprennent à s’organiser et à répartir leur charge de travail afin d’arriver à tout accomplir à temps.

Cela dit, je me permets des vérifications ici et là, surtout quand j’ai un petit doute ou que je vois qu’un de mes enfants n’a pas saisi une notion ou qu’il y a un manque de sérieux.

De plus, mes enfants savent que je serai toujours là pour les aider au besoin : que ce soit pour un travail, de l’étude, une révision de document… toujours. Ma seule condition? Ils doivent venir me le demander. Ils doivent s’organiser.

Je dois vous avouer que c’est HYPER difficile pour moi, miss organisation, surtout avec Fiston qui parfois, manque un peu de structure. L’an dernier fut une année de réajustement avec lui et je suis très contente de voir tout le progrès en cette fin d’année scolaire. J’apprends à lâcher prise, mais je me permets de vérifier certains trucs ici et là.

Quand mes deux enfants m’ont demandé de leur poser des questions cette semaine, ça m’a fait plus que plaisir de m’installer avec eux pour les aider avec leur étude. Oui, ma liste de choses à faire était longue – surtout avec papa en voyage d’affaires et ça a été toute une affaire de réviser les notes interminables (!!!!) de l’histoire du Canada. Mais je l’ai fait, plusieurs fois plutôt qu’une. Mes enfants avaient besoin de moi. Dans les jours à venir, je serai disponible pour les aider encore, les encourager et essayer d’agrémenter les grosses journées à venir avec des petites surprises ici et là.

Vous savez, dans pas si longtemps mes enfants seront des adultes alors je sais que les années où je vais les avoir avec moi, à la maison, sont comptées. Mon temps, c’est à eux que je veux le donner, s’ils le veulent, bien sûr. Ma liste peut facilement attendre.

Fabuleuse? Hmmm. Sais pas.

Présente  Ça oui.

Est-ce que je fais bien ma job? J’espère. Je fais du mieux que je peux avec la meilleure des intentions.

Alors, quoi demander de plus?

Bien j’aurais (possiblement) aimé passer l’examen d’histoire, car j’étais plus que prête moi aussi!

À tous les parents dans le même bateau que moi – bon dernier blitz !

xo

Article par Jaime Damak

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter
Suivez-moi sur Instagram