Et si tout (ou presque) était une question d’attitude?

Si vous suivez le blogue depuis quelque temps, vous avez possiblement vu passer mon dernier texte (à lire ici) sur mon récent diagnostic de cancer du sein. J’ai été tranquille depuis, traitements obligent…

Récemment on m’a dit : « Ça doit bien aller, on ne lit/entend rien de négatif »… et ça m’a fait réfléchir.

Des journées, il y en a des difficiles, des très difficiles même. Parfois, c’est le physique qui ne suit pas, mais parfois c’est aussi le moral et c’est tout à fait normal. MAIS, j’ai choisi de ne pas focusser et de ne pas mettre l’emphase sur ces moments. On m’a répété mille fois que j’ai le droit de me plaindre et que ce serait totalement légitime, oui, peut-être, mais si à certains moments dans ma vie je ne voyais que du négatif, cette fois, je vois les choses différemment. J’ai choisi de ne pas prendre cette tangente et de me concentrer sur le positif, et vous savez quoi? Ça change TOUT. Ça rend la situation moins pénible, moins pesante. Ça apporte un quotidien plus … doux.

Il y a bien des matins où je me lève en pleurant, je m’accorde le droit de pleurer, d’être triste ou en colère ce matin-là, et ensuite, je me ressaisis. Parce que je crois que le positif engendre le positif. Parce que le temps avance et que les traitements passent et que je vais m‘en sortir. J’ai décidé que le cancer avait peut-être pris place dans mon année 2019, mais qu’il n’avait pas à contrôler l’entièreté de ma vie, de mon quotidien. J’ai besoin de garder un certain pouvoir décisif sur ce que je peux contrôler, soit mon attitude face à tout ça. J’essaie de me dire que ça pourrait TOUJOURS être pire.

Au travers de toute cette tempête, il en ressort immensément de « beau ». Je réalise que j’ai une chance immense : je suis bien entourée, ça aide assurément me direz-vous, j’en suis tout à fait consciente. J’ai reçu plusieurs messages d’amour de mon conjoint, ma famille, mes amies, mes proches. Des gens dont je n’avais plus de contacts m’ont même écrit. Toutes ces personnes font beaucoup pour moi et pour m’aider dans mon processus de guérison, il est donc primordial que je m’aide et que j’y croie moi aussi.

épreuve-maladie-cancer-tempête-gravi-montagne-positif

Avez-vous vu passer la récente campagne de la Société canadienne du cancer? «La vie est plus grande que le cancer». C’est vrai, tellement vrai. Alors, peu importe ce que la vie nous apporte comme embûche, focussons sur la vie, le beau, le positif et nous nous en porterons tous mieux. Accordons-nous le droit de déposer un genou au sol pour reprendre notre souffle et ensuite relevons-nous en regardant droit devant parce que la vie continue et que l’espoir, c’est si beau et ça peut soulever toutes les montagnes du monde.

Texte rédigé par Marie-Claude Larivière

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur
Instagram