La fois où je devais m'envoler vers le Club Med avec Philippe

Je ne vous le cacherai pas, le Club Med m’a toujours intriguée et j’ai toujours voulu en savoir plus sur ce type de tout inclus. Quand j’ai reçu une invitation pour découvrir leur offre à Punta Cana, je ne pouvais pas refuser.

Club Med Punta Cana
Club Med Punta Cana Crédit photo : Club Med

Club Med Punta Cana
Crédit photo : Club Med

Au début j’étais hésitante de partir à la fin mai, un si beau temps de l’année. Mais avec le froid, le temps gris et toute la pluie reçue dernièrement, je suis siiiii contente d’avoir dit oui. Ça fera du bien au moral (et au teint) !

Ça me permettra aussi de passer quelques jours avec Philippe et de joindre l’utile à l’agréable, car Fiston doit commencer sa révision de fin d’année et je suis son partner d’étude préféré. ;)

Nous devions y passer 4 jours - je dis devions car hier, à cause du vilain virus qui traverse mon corps, j’ai dû annuler le voyage.

Vous savez, je suis une personne hyper - méga professionnelle et quand je donne ma parole pour un projet, une activité ou autre - c’est très rare que je me désiste. Je trouve ça important. Toutefois, depuis dimanche, je suis malade et faible - tellement que je suis incapable d’avaler sans grimacer de douleur. Le mal de gorge va un peu mieux, mais depuis lundi, après deux heures debout, je suis tout simplement trop fatiguée et je dois me coucher ou m’asseoir. Mon corps me parle - je dois l’écouter. J’ai besoin de me reposer et de guérir.

J’ai beaucoup pleuré depuis lundi. Je me sens si mal et cette situation me fait de la peine. Je déteste décevoir ou déstabiliser les plans de quelqu’un d’autre.

J’apprécie de tout cœur la compréhension de la compagnie RP et du Club Med face à la situation et j’espère avoir l’occasion de reporter ma visite à une date ultérieure, car je souhaitais vivre l’expérience Club Med pour mieux la comprendre et être mieux outillée pour répondre à vos questions sur le sujet.

Maintenant, tout ce que je peux faire est d’accepter la réalité, prendre soin de moi et laisser la culpabilité qui pèse sur mes épaules s’envoler. Ouf… plus facile à dire qu’à faire, n’est-ce pas ?

Bonne journée et merci de me / nous lire.
Jaime xo

Article rédigé par Jaime Damak

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter
Suivez-moi sur Instagram

Décharge. Merci à Club Med pour l’invitation média.