Quand maman tente de refaire sa vie

Il y a quatre ans, je me suis séparée. Il y a trois ans, le divorce a été prononcé. Après 17 années à vivre en couple, je me suis retrouvée à vivre ma vie en solo…avec mes enfants une semaine sur deux. Pendant les premiers six mois, j’ai vécu ma vie toute seule, me sentant coupable chaque fois que les enfants repartaient avec papa. Puis un jour j’ai rencontré quelqu’un…mais cette histoire s’est terminée par un cœur brisé.

 

Quand t’es une maman mono à temps partiel, rencontrer quelqu’un et bâtir quelque chose, ce n’est pas évident. On se frappe sur les « je ne veux rien de sérieux », « tu serais parfaite si t’avais pas d’enfants » ou encore « tu serais vraiment super si tu voulais encore avoir des enfants ». On retrouve ceux qui cherchent désespérément une maman pour leurs futurs enfants. Sans oublier ceux qui « jouent » ouvertement et qui ne cachent pas qu’ils ne cherchent qu’une chose…que je ne nommerai pas.

 

Ceci dit, j’avance en âge et bien que « me caser » ne soit pas une urgence…je sais bien que plus je vieillis, moins je suis attirante (pour certains). Certains disent non d’emblée parce que je ne leur plais pas physiquement. J’ai un grand respect pour ceux qui disent dès la première minute ce qui en est au lieu de jouer le jeu pour rien. D’autres jouent, prétendent et au final finissent par « ghoster » - technique qui revient carrément à disparaître sans crier gare. Il ne faut surtout pas oublier le gentil monsieur qui finalement est incapable de « dealer » avec le fait que la fille qui l’intéresse a des enfants…c’est pas pour tout le monde une maman mono à temps partiel.

 

Les sites de rencontres sont peuplés de gens qui cherchent et trouver son aiguille dans la grande botte de foin n’est pas simple. Après avoir pris une pause de ces sites, j’y suis retournée cette année…pour effacer tous mes profils après un mois à peine. J’en avais déjà eu assez des commentaires sur mon poids, de « tu serais tellement belle si tu perdais 30 lbs » ou sur le fait que j’ai des enfants et que ça prend ben trop d’place.

Maman-monoparentale-célibataire-site-rencontre-déception-trouver-l-amour.jpeg

 Je n’ai pas abandonné l’idée d’un jour avoir quelqu’un dans ma vie. Je ne suis pas désespérée et je n’ai pas besoin d’avoir quelqu’un…comme on dit en anglais, c’est un « nice to have, pas un must have ». Mais l’espèce de grande romantique que je suis croit encore que c’est possible. Je demeure malgré tout réaliste…je ne trouverai pas chaussure à mon pied en ligne via les sites de rencontres. Je ne trouverai pas non plus ladite chaussure demain ni même après-demain. Je crois qu’un jour l’univers LE mettra sur ma route…je ne sais ni quand ni comment…mais je ne peux me réduire à accepter que je finirai ma vie « fin seule à me bercer sur mon balcon en crochetant des lavettes »!

 

Texte rédigé par Stéphanie Powers

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur
Instagram