La Rentrée : nous avons souvent plus peur qu'eux!

Depuis sa naissance, Xavier faisait les choses différemment et toujours à sa façon.

Il a marché tôt, mais la parole s'est fait attendre. Puis les services sont arrivés. Et finalement un diagnostic inattendu est tombé ; TSA. 

Nous avons fait notre possible pour qu'il ait une vie « normale ». Il a fait sa maternelle dans une classe ordinaire. La première année aussi, par contre ce fut un désastre. Je suis maman à la maison et conjointement avec l’école, nous avons pris la décision de ne lui faire faire que les matinées. Finalement un autre choix s'est imposé à nous : classe adaptée TSA1. Le seul problème, c’est que l’école de quartier, où il allait avec son grand frère, n'offre pas ce service. Il était donc entendu qu'il changerait d’école pour la rentrée. 

Photos : Valérie Éthier

Puis, ce fut le grand jour. Il allait commencer dans une nouvelle école, dans une nouvelle ville et sans repère. Ceux qui ont des enfants différents savent que les REPÈRES et la routine sont essentiels. Je n’ai pas dormi depuis 2 jours; la crise d'angoisse des mamans, avec un extra d’inquiétude pour son enfant à besoins particuliers.

Et bien, en arrivant, Xavier était tout excité et enthousiaste! Il a exploré la cour avec sa petite sœur, il était tout heureux. Quand il a rencontré son enseignante et la TES qui allait l'accompagner cette année, il leur a fait des câlins!! OUI OUI des câlins à des inconnues. Il se sentait à l’aise et heureux. Et puis ils sont entrés et maman a dû partir.

Ce que je ne savais pas, c’est que dans la classe, il a joué avec des amis de son petit groupe, puis qu'ils ne sont que 6 dans son groupe. Il a bien interagi avec les autres.

Je l’ai su après un appel de l'enseignante.

Pendant ce temps, moi j’étais à la maison, à espérer que tout aille bien.

J'ai vécu l'angoisse, le stress et les nuits blanches pour finalement me faire dire qu'il s’intégrait bien! J'ai eu plus peur que lui de cette nouvelle rentrée!

Je suis fière de ce qu'il a fait cette journée-là!

Article rédigé par Valérie Éthier

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram