Le deuil lors d’une fausse couche

Vous connaissez un proche, un ami(e), un collègue de travail qui vit une fausse couche (20 semaines de grossesse et moins)? Vous pensez peut-être qu’il n’y a pas à s’inquiéter pour cette personne puisque c’est une situation fréquente. On le sait, près d’une grossesse sur cinq se solde par une fausse couche. Et pourtant, pour certains, cela sera le début de la traversée d’un grand deuil. Un deuil tout à fait légitime. Je vous invite donc à être sensible et à l’écoute puisque vous pouvez faire une différence dans leur processus de deuil.

Voici quelques recommandations qui sauront sûrement vous aider :

  • Éviter les conseils et les tentatives de consolation pleines de bonnes intentions :

« Ça arrive souvent. Vous avez la chance de recommencer. »
« C’était peut-être mieux comme ça. »
« Au moins, tu ne l’as pas connu. »
« Change-toi les idées, trouve-toi une activité. » 

  • Attention aux situations d’évitement. Les non-dits sont souvent ressentis.

Il est plutôt suggéré, si vous êtes à l’aise avec les émotions :

  • D’écouter les parents s’ils désirent parler de leur expérience.
  • ŸD’exprimer sa sympathie en disant par exemple : « Je suis désolé de ce qui vous arrive ».
  • ŸDe reconnaitre la valeur de ce bébé perdu pour les parents et leur droit d’avoir de la peine.
  • ŸN’oubliez pas que les papas aussi ont des émotions.

Sinon, offrez de l’aide concrète. En fait, n’offrez pas : agissez!

Souvent dans les premières semaines suivant la fausse couche, la fatigue est au rendez-vous : cuisinez un repas, faites une tâche de la maison, gardez les enfants, etc.

Si le deuil périnatal vous intéresse, voici quelques références intéressantes :

Livre : Isabelle Clément et Manon Cyr, Fausse couche - vrai deuil, éditions caractère, 2013.

Sites internet : 
http://www.parentsorphelins.org/
https://fr.pinterest.com/parentorphelin/

Naissance Renaissance Estrie :

- Le groupe de soutien « Poussières d’ange » pour les parents endeuillés.
- Café causerie « Poussière d’étoiles » pour les parents endeuillés, leur famille et/ou leur entourage.

Article rédigé par Jacinthe Camirand
Animatrice postnatale et intervenante au deuil périnatal chez Naissance Renaissance Estrie