Vivre avec une enfant anxieuse...

Demain, elle aura son exposé oral à présenter et elle y pense constamment depuis 3 jours, depuis en fait que son enseignante lui a annoncé que vendredi, ils auraient un exposé oral à faire. Pour bien des enfants, un exposé oral c’est angoissant, la plupart d’entre eux vivent un stress modéré pour diverses raisons.  Pour ma fille de 10 ans, faire un exposé oral, c’est la même sensation que vit un claustrophobe pris dans un ascenseur depuis 3 heures… c’est vraiment angoissant.

Ma fille vit avec une anxiété généralisée, des fois je dis qu’elle a peur d’avoir peur.  Une activité de ski à l’horizon avec l’école, elle angoisse du jour 1 au jour J. L’année scolaire arrive à sa fin, elle a de la difficulté à dormir plusieurs nuits. L’entrée scolaire arrive dans 1 mois, elle a mal au ventre régulièrement. Elle va à la salle de bain et revient en pleurs car elle a peur que telle personne meurt… soudainement.

J’ai compris rapidement que j’avais eu le bonheur de transmettre ce gêne à ma fille, lire ici beaucoup d’ironie. Avant même qu’elle ait 5 ans, je voyais divers symptômes. Dans son cas, c’était surtout des maux de ventre, des vomissements et des diarrhées.   Toutefois, c’est lors de son tout premier spectacle de danse que j’ai compris l’ampleur de son anxiété.  Durant une semaine, elle en parlait tout le temps. Le soir, elle avait de la difficulté à dormir, les nuits étaient courtes et tourmentées et surtout, elle avait mal, vraiment mal au ventre.

C’est là que j’ai sorti tout l’attirail et que j’ai utilisé toutes mes ressources et connaissances sur le sujet pour aider ma fille à bien vivre les jours qui précédaient le fameux spectacle et le spectacle en lui-même.

C’est alors que les Fleurs de Bach ont fait leur apparition dans la vie de ma fille, les techniques de respirations, la méditation, la reprogrammation, name it !

5 ans plus tard, les Fleurs de Bach ne sont plus nécessaires (elles sont utiles tout de même parfois) mais toutes les autres techniques font partie de notre quotidien.

Ce soir avant d’aller se coucher, ma belle grande fille de 10 ans avait tout préparé pour demain, ça la sécurise. Elle s’est tortillée au moins 50 fois à côté de moi pour me présenter son exposé oral afin de la maîtriser le plus possible, réussir à répétition son exposé devant moi lui permet d’anticiper le mieux et non le pire pour demain. Elle a choisi de porter sa plus belle robe, elle se sent confiante lorsqu’elle la porte, elle est accrochée à la porte de la garde-robe avec le reste des vêtements pour demain. Je suis certaine qu’elle fera cela avec brio.

Vivre avec une enfant de 10 ans anxieuse, c’est vivre avec une horloge bien réglée, des dizaines de listes d’horaire et de tâches, des choses placées à la perfection et être bien structuré. Vivre avec une enfant anxieuse, c’est planifier, prévoir, prévenir et c’est apprivoiser la discipline de vie.

Vivre avec une enfant de 10 ans qui fait de l’anxiété généralisé c’est réconforter, aider à dépasser ses limites sans forcer, c’est beaucoup d’empathie, c’est de ne jamais banaliser une peur mais d’aider à la dépasser.

Vivre avec une enfant de 10 ans qui vit avec ses mille et une craintes c’est apprendre à deux à vivre pleinement le moment présent !

Article rédigé par Hélène Boissonneault
Educatrucs.com