J'ai allaité en tout 2 ans et 5 jours

J'ai allaité en tout 2 ans et 5 jours.

Pendant ces 2 années, j'ai été choquée d'entendre les bravos et félicitations pour la durée de mon allaitement. Je pense que l'allaitement est la solution facile et qu'en bonus elle amène un tas de bienfaits autant pour l'enfant que pour la maman.

Personnellement, je fais rarement comme les autres, pour l'allaitement j'ai fait à ma tête et je n'ai pas tenu compte de tout ce qui est écrit. D'ailleurs, j'ai fait plein de choses qui ne sont pas recommandées. Oui, j'ai donné le biberon à ma fille de 3 jours,, car il était hors de question pour moi que l’on me garde à l'hôpital parce qu'elle perdait trop de poids. Vous savez quoi? J'ai mis 5 jours à avoir une montée de lait et, malgré que j'avais une sage-femme qui me suivait en plus de plein d'infirmières, personne ne m'a rien dit sur le sujet, on m'a plutôt donné matière à culpabiliser. Après coup, je vous le dis, je suis très contente d'avoir fait à ma têtdemandée jour !

Pour la petite histoire, j'ai mis près de 4 mois avant d'arriver à l'allaitement exclusif. Je donnais le sein en premier et ensuite le biberon avec de la formule. Au 4e mois, je réalisais que ma fille buvait à peine 15 ml du biberon, j'ai décidé d'arrêter et de me faire confiance.

C'est long 4 mois? Eh bien ça a eu ses aÇantages ! Je ne me suis pas stressée à savoir si elle buvait assez et si j'avais assez de lait. Papa a pu participer et je me suis reposée. Finalement, ça a été un beau travail d'équipe.

On m'a dit que le fait de donner le biberon allait nuire à l’allaitement, que bébé allait préférer cette méthode. On m'a dit qu'il me faudrait trouver la bonne marque de biberon, la bonne tétine, la bonne formule de lait, la bonne température du lait..est-cee sais pas si j'ai eu le bébé parfait, mais ma fille a bu toutes les sortes de formules et a bu avec toutes les sortes de biberons et tétines possibles, et ce, pas parce que je faisais des tests, mais parce que je passais la tonne d'échantillons et de cadeaux que j'avais eus ! Même pour la température du lait on n’a pas eu à se casser la tête : température ambiante pour ma fille. Je n'ai jamais chauffé un bibçaon ! Non madame... :) 

L'allaitement est, au fond, quelque chose de très simple. Si l’on persiste malgré les difficultés, je dirais que c'est pas mal gagné. C'est vrai qu'au début ça fait mal, qu'on ne se positionne pas bien, mais plus les jours passent et mieux ça va. À mon avis, il faut trouver un équilibre. Il faut que maman et bébé soient bien avec l'allaitement. La fatigue, le stress, la culpabilité... sont tous des facteurs qui font qu'on a moins de lait. C'est bien de vouloir prendre soin de son enfant, mais la vie est bien faite et maman doit aussi prendre soin d'elle pour y parvenir. 

allaitement.jpg

Le sujet qui m'a le plus stressée dans l'allaitement a été de savoir comment arrêter. J'ai bien posé mes questions sur tous les forums et j'ai eu des réponses parfois bien surprenantes. Laisser pleurer ma fille jusqu'à ce qu'elle comprenne ? Non, ce n'était pas pour moi. Pour moi la fin de l'allaitement était une étape super importante et je ne prenais pas le sujet à la légère, je ne voulais pas que ça se vive dans la douleur. L'allaitement est quelque chose de tellement positif que je ne voulais pas qu’il se termine en queue de poisson. Bizarrement, il n'y a rien ou presque d'écrit sur ce sujet. J'ai consulté des marraines d'allaitement qui m'ont regardée d'un mauvais oeil quand j'ai mentionné que je voulais arrêter. Disons que j'ai frappé un mur et que je me suis sentie encore très jugée. Mais autant j'ai eu des réponses que je ne jugeais pas acceptables, autant j'ai eu de bonnes pistes de solution. On m'a mentionné une chose fort importante à plusieurs reprises : avant d'imposer mon choix à mon enfant, je devais moi-même en être convaincue. 

Finalement j'ai amené l'idée en douceur à ma fille. À 18 mois, on a coupé le lait maternel à la garderie. Facile, elle aimait boire la même chose que les autres. À 22 mois, on a coupé tous les boires de jour, celui du matin inclus. Facile ! À 23 mois, puisque ma fille adore lire ses livres, j'en ai profité pour changé les textes et lui dire que maman n'avait plus de lait la nuit. Les deux premières nuits, elle m'a demandé. Je lui donnais de l'eau, mais comme elle n'aimait pas, elle se rendormait. Depuis ce temps, elle ne boit plus la nuit. À 24 mois et 5 jours, pendant son bain, je lui ai dit que je n'avais plus de lait, que ce soir-là elle devrait prendre le lait du frigo. Bien croyez-le ou non, ça a été la fin et elle n'a jamais versé une larme ! Ca me fait dire que l’on était prêtes toutes les deux et que l’on a vécu une très belle expérience d'allaitement.

J'ai réalisé en accouchant que j'avais un fort instinct que je n'aurais jamais soupçonné. Si j'avais un conseil à donner à toutes les futures mamans, ce serait celui-ci : traversez la rivière quand vous y serez ! Il y a tellement d'informations de nos jours que c'est à s'y perdre. C'est beau de vouloir tout prévoir, mais qu'est ce que ça donne de se fabriquer un bateau de croisière quand finalement vous serez probablement capable d'enjamber la rivière ?! Il y a plein de livres et de sites Internet pour nous dire quoi faire et comment le faire, mais vous réaliserez vite que vous savez déjà la majorité des choses. 

Je réalise en écrivant ce témoignage que je ne me suis jamais autant fait confiance que depuis que je suis maman. J'aime ca :)

Témoignage de Caroline