Je suis en semi-déni.

Dans quelques jours, ma fille entamera sa sixième année. Ceux qui me connaissent savent que le défibrillateur n’est pas trop loin. Je ne suis pas une personne qui désire arrêter le temps, loin de là. J’aime trop la vie. Cela dit, je vois le temps filer, ma fille grandir, les années passer et ça me rend émotive.

 Ma poulette en camping cet été.

Ma poulette en camping cet été.

Depuis mon tout jeune âge, je rêvais d’être maman, d’avoir des enfants et, en les voyant grandir, je sais à quel point je suis privilégiée, car, un jour, ils partiront vivre leur vie. Lorsque je franchis des étapes marquantes, c’est un rappel de cette réalité, soit celle que nous vieillissons, et ça brasse toujours des émotions.

Ça fait longtemps que je pense faire quelque chose et j’ai décidé que ce serait cette année. Je vous explique tout ça très bientôt.

Il fut un temps, quand mes enfants étaient petits, où l’on me disait : « Profites-en, ça va passer vite.» Je répondais oui poliment tout en roulant des yeux, mais ces personnes avaient raison. Ça. Passe. Vite.

Comme ma fille dit si bien à la fin de ses capsules sur les bracelets : « Merci pour votre écoute. »

Trouvez-vous que le temps passe parfois trop vite ?

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter