De la gratitude (et ben de l'excitation)

Je me souviendrai toujours de mon premier gros mandat à la barre de Je suis une maman. C’est arrivé 11 mois pile après le lancement du blogue. En toute honnêteté, je ne savais pas trop ce qui se passait et avec le recul, je n’avais aucune idée que c’était le début d’une belle aventure professionnelle pour moi.

Toutefois, je me souviens comment je me sentais quand on m’avait contactée pour ce premier projet. Je vivais une panoplie d’émotions : excitation, joie, gratitude avec un brin de choc. Savez-vous quoi? Malgré les semaines, mois et années qui sont passés, aujourd’hui, quand on m’approche pour un mandat, je vis exactement la même chose.

J’ai vite appris dans mon métier, surtout quand je travaille dans les médias, qu’il ne faut rien tenir pour acquis. Jamais.

Je dois également vous avouer que je suis profondément heureuse là où je suis en ce moment. Je me suis créé un travail qui me passionne, qui me stimule, qui me permet de donner au suivant, de faire une petite différence dans la vie des parents et de m’épanouir plus que je le croyais possible. Si vous saviez à quel point je suis reconnaissante, et ce, pour tellement de raisons.

Il y a quelques semaines, je m’étais assise pour faire un bilan professionnel du début de 2016. Eh oui! je suis de même. J’aime prendre des moments pour faire le point, réfléchir, m’autoévaluer, bref de voir comment ça se passe. En dressant la liste des différents projets, mes yeux se sont remplis d’eau et j’avais l’impression de voir défiler devant moi les derniers mois en rafale. J’étais heureuse et surtout là où je voulais être. 

Je me suis arrêtée et sincèrement, je me suis dit… ouf! Ça va être dur de battre ça! Bien évidemment, je suis une fille qui carbure aux défis et qui rêve continuellement, mais je suis aussi capable d’être objective et je savais que je venais de vivre un très beau moment dans ma carrière professionnelle.

Et là, le téléphone a sonné.

Puis on m’a parlé d’un projet WOW.

Il y a un mandat qui figure depuis longtemps sur ma liste de « choses que j’aimerais faire dans ma carrière ». J’avais tâté le terrain cette année, mais je m’étais fait dire que ce ne serait pas possible. J’avais donc fermé le livre. Or, maintenant, je réalise que c’était juste un chapitre qui se tournait et non la fin du roman.   

Dans six semaines, je prends l’avion vers Rio.

Je m’en vais couvrir le début des Jeux olympiques pour Procter & Gamble et leur campagne Merci Maman. Ça fait des années que je parle de leur campagne et du fait que je la trouve géniale. Et là, j’aurai l’occasion de voir comment ça se passe directement sur le terrain!

Si vous saviez à quel point je suis excitée, heureuse, remplie de gratitude et encore un brin sous le choc!

Voilà une autre preuve que je suis là où je suis censée être.

Dans les prochaines semaines, je vous invite à me suivre dans ma préparation et mon voyage aux Jeux olympiques.

#JaimeÀRio

Quand même pas pire comme mot-clic, non?

Note à moi-même : Quand je vais avoir des moments de doutes, des journées où je recevrai une panoplie de « non » par courriel ou que je me sentirai comme un imposteur dans le milieu… je vais relire ce texte. Je vais me remémorer mes rêves, mes objectifs et je prendrai également un instant pour regarder tout le chemin parcouru. Puis, tant qu’à y être, je vais aussi me donner un bon coup de pied dans le derrière.

Alors, continuons à oser, rêver et travailler fort… car tout est possible! Vraiment.