Mon enfant surprise

Je me souviens adolescente, je disais que je n’aurais pas d’enfant… Je voulais travailler avec les enfants, j’avais la certitude que je gagnerais ma vie en étant en contact avec les 0 à 12 ans mais je n’en voulais pas un à moi. Je suis devenue adulte et cette volonté de ne pas avoir d’enfant était toujours aussi présente même qu'aucune de mes « projections » dans le futur n'incluait d'enfant.

Un jour, j’ai rencontré un homme qui avait le même désir que moi de ne pas fonder une famille.  Nous avions un match parfait… Bien sûr nous avions d’autres points en commun mais celui-là était assez important. Je prenais la pilule TOUS les matins. La fin de semaine, mon cadran se faisait entendre afin de m’assurer de ne pas oublier cette petite merveille anti-bébé comme je l’appelais. En mai 1999, j’avais une discussion avec une connaissance au sujet de notre volonté de ne pas avoir d’enfant et elle tentait tellement de me convaincre mais c’était clair pour moi « NON JE N’EN AURAI PAS ».

Juin 1999, mon corps a commencé à m’envoyer des messages subtils comme une prise de poids inexpliquée, des douleurs aux seins, une soudaine ligne brune sur le ventre mais comme je venais d’avoir mes règles et que je prenais la pilule, je me disais que mes hormones me jouaient de vilains tours… encore.

Le 1er juillet, je fais fi de mes menstruations qui viennent de passer et de la pilule que je prends quotidiennement et je vais à la pharmacie passer un test de grossesse… On en aura le cœur net et on trouvera ensuite la raison de ces bouleversements.

L’assistante technique en pharmacie m’annonce sans sourire « C’est positif ». Mon cœur se serre, ma tête tourne, j’ai chaud, j’ai froid, je pleure, je paie le 10$ et je sors dehors le plus rapidement possible. Je me rends à la voiture et je regarde le nouveau-futur-papa et aucun mot ne sort de ma bouche que des larmes sur mes joues. À la maison, le choc passé, d’un commun accord nous décidons de garder ce bébé. 

Crédit photo : Hélène Boissonneault

Crédit photo : Hélène Boissonneault

Cette histoire s’est passée il y a presque 18 ans et jamais au cours de ces années je n’ai regretté mon choix de garder ce « bébé surprise » né en retard de 2 semaines, il était si bien dans mon ventre. À aucun moment, je n’ai pu imaginer ma vie sans lui après. Dix-huit ans de souvenirs, de beaux moments, de moins beaux moments, de moments difficiles, de moments doux, des moments qui resteront toujours gravés dans ma mémoire !  

Je savais qu’être maman avait son lot de responsabilités, je savais que ma vie ne serait plus jamais la même avec un enfant mais j’ignorais comment l’amour pour un enfant pouvait être fort, j’ignorais comment la vie pouvait soudainement avoir une saveur de bonheur, j’ignorais que plus jamais je ne serais seule car il serait là et qu’à partir de ce moment, chacun de mes choix avait une grande importance.

Il a eu 17 ans cette année, il termine son cinquième secondaire et débutera dans quelques mois le Cégep. C’est un jeune homme responsable, autonome, reconnaissant et fier que j’ai comme enfant maintenant. Je suis fière de l’homme qu’il devient et de la relation que j’ai avec lui, je suis heureuse et reconnaissante d’avoir pris la décision de le garder il y a presque 18 ans… Mon enfant surprise !   

Article rédigé par Hélène Boissonneault
SemeursDeBonheur.com