Mon don de cheveux

Donner par générosité, ça fait du bien à nous comme aux autres. J’avais donc envie, cette année, de donner d’une autre façon qu’à l’habitude. Je m’explique : je donne souvent du sang, des objets dans un centre de dons proche de chez moi, du temps à mes proches, etc. Mais là, j’avais envie de donner plus, de choisir quelque chose qui est difficile à donner et qui est plus rare à recevoir. J’ai décidé de faire don de mes cheveux!

 AVANT photo : Émilie Poirier

AVANT
photo : Émilie Poirier

Le don minimum est de 8 pouces entre l’élastique (on coupe au-dessus) et le bout de la couette. Je les ai donc fait allonger durant 1 an et demie, pour faire un don total de plus de 10 pouces et qu’il m’en reste encore sur la tête. Les autres conditions étaient faciles à réaliser pour moi, car je n’ai jamais de teinture, de permanente ou de mèches et je n’ai pas 5% de cheveux blancs. 

Je pensais que ce serait facile de les donner; j’aurais la tête plus légère, ils sècheraient plus rapidement après la douche, ils seraient moins encombrants dans la tuque et moins chauds l’été, etc. Tout ça est bien vrai, mais je suis habituée de me voir avec les cheveux très longs. Un coup ma chevelure coupée, quel choc! Ils n’ont pas été aussi courts depuis mon secondaire 1. Après maintenant 3 semaines, je dois dire que je m’habitue à cette coupe courte. Mais je vais les laisser rallonger un peu, je pense que ce sera d’avantage à mon goût.

 APRÈS photo : Émilie Poirier

APRÈS
photo : Émilie Poirier

Envie de donner vos cheveux, vous aussi? Voici le lien pour ce faire. Attention à bien expliquer à votre coiffeur comment le faire pour que ce soit accepté. Pour ma part, j’ai été chanceuse, ma coiffeuse Roxane Cousineau (Coin Zen) avait déjà fait ce genre de coupe. En plus, elle avait une idée originale et différente pour que je sois satisfaite de ma nouvelle tête.

Article rédigé par Émilie Poirier

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram