Lettre d'amour : À moi...

Très chère Moi,

On n’a pas toujours filé le parfait bonheur toi et moi.  Fût un temps où c'était tellement difficile d'être toi que j'ai fait des niaiseries pour essayer d'être quelqu'un d'autre, tu t'en souviens?  Je t'ai massacré le dedans avec beaucoup trop de médicaments-pas-à-moi-qui-buzz, je t'ai brûlé les poumons avec la cigarette pendant de nombreuses années, je t'ai même privée de nourriture régulièrement parce que je te trouvais trop grosse (et aujourd'hui, t'as 50lbs de plus qu'à cette époque, qu'elle ironie!).  

Et tout ça parce que je ne t'aimais pas.

Puis un jour, il y a presque 20 ans, j'ai vraiment eu peur de te perdre.  Tu t'es rendue à l'hôpital à 3h du matin en panique parce que tu n'arrivais plus à dormir depuis des mois, et une dame t'a dit à ce moment que c'était, entre autres, parce que j'essayais trop de te transformer en quelque chose que tu n'étais pas.  Bref, tu ne dormais pas à cause de moi, tu étais malheureuse à cause de moi, tu n'avais plus envie de continuer à cause de moi...

J'ai appris à t'aimer avec le temps, et aujourd'hui je t'aime énormément, même si parfois c'est difficile.  J'aime beaucoup l'expression anglaise qui dit "I love you but sometimes I don't like you".  Tu sais, la dépression, c'est un peu comme une dépendance... ça demande beaucoup moins d'effort de tomber que de rester debout!  Mais quand ça arrive ça, je ferme les yeux, je respire trois grands coups, et je te regarde.  

Toutes les photos sont de Annie Goudreau

Toutes les photos sont de Annie Goudreau

Et je vois comme tu es belle!  

Tu as 2 yeux, un nez au milieu du visage et une bouche qui peut sourire juste en dessous.  Tu as 2 bras, 2 jambes, tu peux marcher, sauter, courir et danser!

Ton cœur est grand, tes bras ouverts, ton cerveau fonctionne très bien (un peu trop parfois, faut que tu le calmes!) et surtout, partout autour de toi, tu as des gens qui t'aiment, qui t'admirent, qui te respectent, qui croient en toi.  Et tu as deux beaux enfants brillants qui eux aussi, t'aiment profondément.

lettre d'amour, à soi-même, Saint-Valentin

Et je me dis que si tout ce beau monde-là t'aime autant, pourquoi moi j'y arriverais pas, alors que toi et moi, on est ensemble 24/24, 365 jours par année?

Alors voilà.

T'es forte.  T'es belle. T'es intelligente.

T'es pas trop grosse (et même si tu l'étais, ça ferait juste plus de toi à aimer, non?).

T'as pas trop de grains de beauté partout (le nom le dit, BEAUTÉ!  Allume fille!).

T'as pas trop des grands pieds (ben un peu oui quand même, c'est pas facile à trouver, des 12 de femme...).

T'es pas nounoune (t'as un bac en anthropologie physique, tsé).

T'es pas folle.

T'es nous.

Pis je te nous m'aime ben gros.

Article rédigé par Annie Goudreau

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram