Les enlèvements d'enfant

Avez-vous vu la vidéo démontrant la facilité avec laquelle une personne arrivait à quitter un parc avec un enfant grâce à un chien ? Elle a fait le tour du Web. Par la suite, quelques nouvelles ont fait état de tentative d’enlèvement d’enfants ou de rodeurs louches dans certains secteurs du Québec... Les enlèvements d’enfants sont encore un tabou, mais nous en parlons de plus en plus.

Enlèvement d'enfant

Pour commencer, voici quelques chiffres :

En 2013 au Canada, 41 035 disparitions d’enfants ont été signalées. Selon missingkids.ca, 65 % des signalements d’enfants et d’adolescents disparus ont été retirés en moins de 24 heures, tandis que 87 % ont été retirés en moins d’une semaine. Le nombre élevé d’enfants disparu est majoritairement lié à des fugues soit près de 75 % des signalements. 

Toujours, pour l’année 2013, c’est 130 signalements de disparitions d’enfant qui étaient un signalement pour enlèvement parental et 33 signalements pour enlèvement par un étranger soit une personne inconnue de l’enfant, un membre de la famille ou un ami proche de la famille.

Le nombre d’enlèvements d’enfant diminue d’année en année malgré ce qu’on croit. Nous entendons de plus en plus parler de ces enlèvements, ce qui fausse notre perception. Toutefois, 1 histoire d’un enfant enlevé est une histoire de trop.

La meilleure façon d’éviter un enlèvement est la prévention. La prévention peut se faire de deux différentes façons : sécuriser l’environnement et enseigner la sécurité aux enfants. Bien qu’il soit relativement facile de sécuriser l’environnement (clôturer la cour, ne jamais laisser un enfant seul, surveiller adéquatement au parc, etc.) ce n’est pas toujours évident d’appliquer les mesures de sécurité. Un enfant peut se perdre facilement dans un magasin, lors d’une sortie, etc., et lorsqu’ils grandissent nous ne sommes pas toujours avec eux.

Voilà donc l’importance de faire de l’éducation. Nous ne répétons jamais trop les consignes. Tous parents trouvent normal de rappeler les consignes de sécurité routière, mais plus difficile de le faire avec les consignes de sécurité domestiques et de prévention des enlèvements. 

Voici trois consignes simples qui peuvent vous aider :

-        Rappelez à votre enfant de ne pas suivre une personne sans votre accord. Que ce soit un inconnu ou non. Souvenez-vous que la plupart des enlèvements se font par une personne connue. Si une personne demande de le suivre, de l’aide ou lui offre des confiseries ou de flatter son chien, enseignez-lui à venir vous le demander avant de faire quoi que ce soit avec cette personne.

-        Parlez des étrangers ou des inconnues en évitant d’utiliser les termes : personnes méchantes, pas gentilles ou qui font du mal. Pour un enfant, une personne avec un chien ou qui offre des bonbons ce n’est pas une personne méchante, c’est une personne gentille. Un inconnu ou un étranger c’est une personne que l’enfant ne connaît pas ou peu, qu’il soit gentil ou non.

-        Apprenez-lui à se déplacer toujours à minimum deux personnes et à vous dire où il va et par quel moyen il s’y rend.

Pour en savoir plus sur les enlèvements et disparitions d’enfant, consultez www.enfant-retourquebec.ca et grandirensecurite.com.

Article rédigé par Hélène Boissonneault
Son site: www.educatrucs.com
Sa page Facebook:  www.facebook.com/educatrucscom