En route vers Rio : rencontre avec Benoît Huot

Une des facettes que j’aime de mon emploi est sans aucun doute les rencontres qui parsèment mon chemin. Prendre le temps d’écouter, vous savez, réellement écouter, ce que les autres ont à dire, essayer de comprendre leur réalité, saisir l’essence de ce qu’ils sont… je ne saurais expliquer, c’est comme un cadeau de la vie. Car vous le savez, je crois sincèrement que nous pouvons tous apprendre les uns des autres.

Cette semaine, j’ai eu l’immense privilège d’assister à un dîner-causerie en compagnie du nageur paralympique Benoît Huot en compagnie de sa mère Lucie. Benoît et sa mère pourront compter sur l’appui de P&G lors des prochains jeux paralympiques à Rio grâce au programme Merci Maman. Si ce n'est pas déjà fait, allez jeter un coup d'oeil pour voir la vidéo ultra touchante de la campagne.

J’ai l’impression que les 90 minutes allouées ont filé comme un éclair. J’aurais pu les écouter pendant des heures! J'ai même eu droit à un entretien en privé avec Benoît avant notre lunch.

Benoît est né avec un handicap au pied droit : un pied bot. En gros, du genou au pied, tout est plus petit, il n’a pas beaucoup de masse musculaire dans le mollet et peu de mobilité dans la cheville. Certains sports sont plus difficiles pour lui tels le ski alpin, la planche à neige, le soccer et le patin. Toutefois, son handicap ne l’empêche pas de vivre. Il conduit, il est même en mesure de courir.

Un jour, lorsqu’il était enfant, il a vu un nageur, Philippe Gagnon, remporter une médaille à un championnat canadien et lors de l’entrevue à la télévision, celui-ci raconta qu’il avait un pied bot. Ce fut un moment marquant pour Benoît et une petite lumière s’alluma en lui. « Moi aussi je peux faire ça », a pensé Benoit.

À 14 ans, il était champion canadien dans une discipline. À 14 ans… 
 

En route vers Rio

L’entrainement se passe bien et à quelques semaines du début des jeux, Benoît se sent en forme et se dit prêt pour ses cinquièmes Jeux paralympiques. Après 19 médailles, j’étais curieuse de savoir si la fébrilité est toujours là lorsqu’il en remporte une.

« Ça change au fil du temps, mais chaque médaille a une signification différente. Aujourd’hui, en fin de carrière, oui j’ai encore envie de performer, d’avoir de bons résultats, mais ça va au-delà de la performance, je souhaite accomplir plus à Rio ou en restant dans le sport. Le mouvement paralympique a grandement évolué dans les vingt dernières années, mais il reste encore du chemin à faire afin de trouver un certain équilibre, égalité avec le mouvement olympique. En tant qu’athlète, je me sens interpelé pour faire grandir le sport, augmenter sa visibilité, sa crédibilité et puis éduquer les gens à la maison sur ce qu’est le sport paralympique » m’a confié Benoît.


Merci Maman!

Lorsque notre dîner a débuté, Benoît a pris la parole et entrepris un monologue (que vous pouvez d’ailleurs voir en partie sur ma page Facebook). Sa mère le regardait avec tellement de fierté et d’amour! C’était si beau!

#MerciMaman

Parfois, je me demande comment ma relation parent-enfant sera plus tard, lorsque mes jeunes seront des adultes. Après ma rencontre d’hier, j’espère que ce sera à l’image de ce que j’ai vu.

D’un côté, on voyait la maman fière, la mère qui appuie son enfant, qui a toujours été présente lors des bonnes et moins bonnes journées. De l’autre, il y avait un adulte tellement reconnaissant envers sa mère, ses parents qui l’ont toujours épaulé dans ses projets sportifs, dans la vie, quoi.

Deux modèles incroyables.
 

Son rêve

« Que la médaille paralympique ait la même valeur sentimentale qu’une médaille olympique », m’a-t-il expliqué.

Eh bien, c’est ce que je lui souhaite. Mon petit doigt me dit que nous n’avons pas fini de voir et surtout d’entendre Benoît. Il nous racontait qu’il aime beaucoup faire des conférences et parler avec les jeunes. Mon souhait pour nous : qu’il continue, car il a tellement de choses à nous apprendre.

Bonne route vers Rio Benoît!

Suivez Benoît sur Twitter, Facebook et Instagram.
Suivez la campagne Merci Maman sur Twitter.


*Crédit pour les photos : Arianne Bergeron

**Jaime sera à Rio pour pour couvrir les Jeux olympiques du 2 au 8 août en tant que média invité pour P&G et leur programme #MerciMaman.