Je m’assume. Enfin.

Assise dans l’avion, en train de vous écrire ces lignes, je dois vous avouer que je suis fière de moi. Je dirais même que je suis heureuse et que je me sens beaucoup plus légère. Une certaine idée me trottait dans la tête depuis un moment et l’arrivée du projet de tournage avec Sunwing m’amenant à passer une semaine dans le Sud était la prémisse parfaite pour aller au bout de ma pensée.

L’an dernier, j’ai participé au projet Je suis belle où j’ai partagé une photo de moi en maillot de bain. La tâche fut difficile, car j’ai des complexes face à mon corps. Comme plusieurs femmes, je manque de confiance et cette réalité m’empêche de vivre pleinement certaines situations ou d’oser comme je le souhaiterais.

Ce que je ne vous ai pas dit, lorsque j’ai partagé la photo l’été dernier, c’est que mon mari a probablement pris 74 photos de moi, dans autant de poses différentes (j’exagère à peine). Il ne fallait pas que vous voyiez mes fesses plutôt rondes (et grosses) ou mes hanches qui sont beaucoup plus grandes que ma taille menue. Il fallait que je trouve un maillot qui avantageait ma petite poitrine. Bla, bla, bla… je pourrais continuer encore longtemps avec toutes les choses que j’essayais de cacher.

La fameuse photo.


La fameuse photo.

 

Je veux être un bon exemple

Ma fille vient de franchir le cap du treize ans et je la vois changer et être plus préoccupée par son apparence. Je sais à quel point les années à venir en seront d’importantes quant à l’estime et la confiance en soi. Je veux vraiment être un modèle pour elle. Vraiment.

S'assumer

Je me suis mise à penser au projet Je suis belle et j’ai constaté que je n’avais pas été honnête avec moi-même, avec vous. M’assumer pleinement, bien c’est me montrer de tous les bords et côtés. Sans exception. Je savais que la tâche ne serait pas facile, mais lorsque nous étions à Punta Cana, j’ai demandé à mon chum de me prendre en photo sur la plage : seule, avec les enfants, des images de moi où l’on voit mon visage et d’autres où l’on me voit de derrière.

Enfin, je m’assume. Totalement. Je vous écris et les larmes coulent sur mon visage. Je pleure. Mais je crois sincèrement que ce sont des larmes de soulagement, de fierté. J’ai choisi de m’aimer, de m’accepter, mais aussi de prendre soin de moi. Avant mon départ pour le Sud, j’avais repris mes cours de Zumba et ça m’a fait le plus grand bien. Avec la température clémente qui est de retour, je vais assurément prendre le temps de chausser mes espadrilles et sortir marcher, courir ou simplement prendre l’air.

Je ne veux pas m’empêcher de vivre (lire ici, cuisiner et manger), mais je dois aussi prendre engagement avec moi-même pour vivre une vie équilibrée et m’aimer comme je suis.

*Quel bonheur prendre du soleil, faire le plein de cette magnifique vue tout en regardant sa famille jouer dans l'eau (c'est eux qu'on voit au loin).

J’ai vraiment grandi

Lors de notre 2e journée de tournage, on nous a suggéré de courir dans l’eau et de saluer la caméra. Avant ma prise de conscience, je n’aurais JAMAIS accepté une telle demande. Se faire filmer le derrière en courant dans l’eau? Non merci.

Savez-vous quoi? Je l’ai fait.

Zéro remord. Fierté totale.

J’ai même hâte de voir la vidéo.

C’est peut-être banal, mais c’est tout un cheminement pour moi.

Je m’assume, totalement. Enfin.

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter