#FiniLesJugements : parce que c’est tout simplement assez

Ça fait un certain temps que j’y pense. Je consacre même une petite portion de ma conférence sur les jugements et comment c’est bon à rien d’en avoir. Ça ne peut qu’avoir des répercussions négatives sur nous et ceux qui nous entourent.

J’ai toujours choisi d’être franche avec vous et de raconter les vraies affaires. Toutefois, au fil des années, il y a certaines choses que j’ai omis volontairement car j’avais peur d’être jugée.

Bien voilà que c’est fini ce temps-là. Si je veux casser ce cercle vicieux, je dois d’abord et avant tout montrer l’exemple. Pas pour prêcher, ni faire la morale ni pour imposer ma vision des choses. Tout simplement pour échanger avec vous afin d’avoir vos avis, connaître vos opinions et évoluer en tant que femme, mère et citoyenne.

Chaque mois, je vais oser. Je vais écrire sur une thématique qui me touche, me parle et vous faire part de ma réalité, de ma façon de voir le sujet en question car je crois sincèrement que chaque personne a le droit de vivre sa vie comme bon lui semble. Nous n’avons pas besoin d’endosser chaque individu et leurs choix mais nous pouvons avoir un cœur ouvert, les écouter et surtout les respecter.

Les respecter ne veut pas dire être en accord, ça veut simplement dire qu’on demeure ouvert face aux réalités et choix qui sont différents des nôtres.

Cela fait partie de la diversité, non ?

Cela fait partie de la liberté d’expression, non ?

Cela fait très 2017, n’est-ce pas ?

Vous avez le goût de témoigner à votre tour ? La porte JSUM sera toujours grande ouverte pour vous écouter, vous lire et vous publier.

Fini les jugements. Bye bye culpabilité.

Bonjour l’ouverture et l’empathie.

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter