Cinq conseils pour une visite en Gaspésie

Je reviens d’un séjour en Gaspésie et j’ai pensé partager avec vous mes trouvailles, découvertes et réflexions d’après voyage.

GG1.jpg

1.    Prévoyez plus de temps pour la route
Parce que, si vous êtes comme moi, vous allez vouloir arrêter toutes les trois minutes pour prendre des photos ou tout simplement apprécier la vue ou les magnifiques paysages. Je n’ai jamais vu autant de places d’arrêts (aires de repos, prise de vue) de toute ma vie. Afin d’en profiter au maximum, planifier un peu plus de temps pour vos déplacements.

2.    Faites le tour de 132
Même si ça peut rallonger vos déplacements, prenez le temps de conduire sur la 132, ça vaut tellement la peine. Je conseille aussi de débuter du côté de Sainte-Flavie. De toute beauté !

3.    Couchez à différents endroits
À moins que vous passiez deux semaines en Gaspésie, ce sera quasi impossible de tout voir sans se presser. Choisissez deux ou trois endroits pour votre hébergement. Ceci vous permettra de voir plus de régions (Haute Gaspésie, La Côte, Baie-des-Chaleurs, la Pointe et la Vallée) et de séparer la route à faire sur plusieurs journées.

4.    Soyez préparé !
Ayez sous la main un change de linge, des collations et un repas pique-nique (au besoin). C’est très rural en Gaspésie et vous pouvez rouler des kilomètres sans croiser un dépanneur ou une épicerie. De plus, mangez local — essayez les petites cantines et restaurants du coin. De toute façon, les restos de type restauration rapide se font assez rares.

5.    Faites des choix
Avant de partir pour la Gaspésie, nous avons fait des recherches pour cibler les activités qui nous intéresseraient. Évidemment, il y en avait beaucoup trop et nous avons dû faire des choix. Cela nous a permis d’organiser notre horaire afin qu’il soit léger, pas trop chargé. On a pu alors ajouter des activités lors de moment libre sans se stresser et en fonction de la météo du jour.

Voilà pour mes conseils du moment !

En auriez-vous d’autres à suggérer ?

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter