Cancer du sein : une mère prend le contrôle du contrôlable

Il y a quelques semaines, j’étais en avion et je lisais un magazine. Un article en particulier a attiré mon attention, et, durant la lecture, j’ai pleuré tellement j’étais touchée. L’article raconte l’histoire d’une mère de trois enfants, mariée, qui reçoit un diagnostic de cancer du sein.

Sans vouloir cacher la réalité, elle explique la situation à ces deux plus vieux (5 et 7 ans), son troisième étant un bébé de 18 mois. C’est évident que la notion du cancer pour un enfant est quelque chose d’abstrait (même pour un adulte, ce n’est pas toujours évident).

Ses enfants avaient beaucoup de questions. Celle qui revenait le plus souvent : « Maman, c’est quand tu vas perdre tes cheveux ? » Elle-même se posait la question. Elle a constaté que son plus vieux, après sa première série de chimiothérapie, se réveillait le matin stressé et angoissé. Sa première question était souvent celle des cheveux. Elle voyait que sa maladie affectait toute la famille.
 

Crédit photo: Jillian Bickle

Crédit photo: Jillian Bickle



Le jour J arriva, soit celui où elle commença à perdre ses premiers cheveux. Elle et son mari ont alors pris une grande décision familiale, une qui a eu tout un impact pour la suite des choses. Ils ont décidé d’organiser une fête « coupons les cheveux de maman ». Cette mère ne pouvait pas contrôler cette maladie, mais elle s’est dit qu’elle pouvait contrôler ses cheveux en décidant elle-même, le jour où elle les perdrait. Le vendredi soir, elle a invité ses parents, elle s’est assise sur une chaise et elle a donné les ciseaux à ces enfants et leur a dit : « Coupez-moi les cheveux ». Au début, ses petits étaient nerveux, mais après quelques minutes, ils ont commencé à rigoler et ont eu du plaisir à lui couper les cheveux.

Évidemment, la maman a travaillé fort pour ne pas pleurer, car elle souhaitait créer un beau moment avec ces garçons. À la fin, sa mère lui a peaufiné la coupe tandis que ces garçons admiraient le travail accompli. Un de ses fils lui a dit que c’était très beau tandis que l’autre lui a dit qu’elle était même plus belle comme ça. Quant au bébé, il pointait sa maman du doigt en disant « Maman, maman ». Pour un bref instant, elle avait repris le contrôle et la maladie ne contrôlait pas sa famille.

Son témoignage est venu me chercher droit au cœur et m’a inspiré profondément. Non seulement cette mère qui souffrait a pris une décision difficile, mais elle l’a prise en ayant le bien-être de sa famille à cœur. Malgré la tristesse de sa réalité, ce qu’elle a fait fut d’une beauté incroyable.

Aujourd’hui, la mère récupère après une double mastectomie. 

Avez-vous déjà vécu un cancer dans la famille ? Comment ça s’est passé chez vous ?Devant l’épreuve, quelle attitude adoptez-vous ? Résignation ? Résilience ? Prise en charge ? Courage ? Déni ?

Donnez-nous des exemples de courage. Suite à vos témoignages, je lancerai la chronique : La super-maman du mois.