C’est déjà le début de la fin?

Quel été! Il a tellement fait beau et chaud. Je suis une fille qui aime la chaleur et l’humidité. Cette année, je suis vraiment choyée, car notre saison estivale est fantastique. Nous venons de terminer la 1ère semaine de vacances de mon conjoint (moi, je prends seulement quelques jours de congé ici et là), et la vie est belle. Nous avons rénové le sous-sol, nous sommes partis à l’extérieur trois jours puis nous avons terminé la semaine à nous amuser et relaxer dans la piscine de mes beaux-parents.

Hier, nous jasions de tout et de rien. Et nous avons abordé le sujet des jours et des mois, car on essayait de prévoir une certaine date. Et là, je réalise que nous étions le 4 août. Choc total. Dans 20 jours, c’est la rentrée scolaire. 20 jours… c’est moins de trois semaines ça. Mais l’été vient de commencer! Il me semble que les enfants viennent de terminer l’école, et, là, je dois déjà penser aux fournitures scolaires et à la routine qui va bientôt recommencer ? Je refuse. Je ne veux pas penser à cela tout de suite.

La rentrée approche...

En toute honnêteté, aujourd’hui nous sommes passés au Bureau en Gros, car il y avait quelques bons soldes que j’avais vu dans leur circulaire, mais nous n’y sommes restés seulement qu’environ onze minutes, le temps de faire ces quelques achats. Et hier matin, nous avons enregistré la toute première émission de JSUM TV et le sujet était la rentrée. Mais je vous le dis, je n’avais pas réalisé que la rentrée était si près. C’est bizarre, je le sais… mais c’est la vérité.

Je ne suis pas la meilleure pour vivre dans le moment présent car j’ai souvent la tête remplie d’idées et de projets. Mais la rentrée, je vois que je ne suis pas prête à y faire face. Je vais donc glisser toutes les commissions qui se rapportent à la rentrée scolaire de mes enfants au bas de la liste de choses à faire et je vais profiter des prochains jours avec ma famille en appréciant  les belles journées estivales avant qu’elles n’y soient plus.

Serais-je capable de relever le défi ? À vos paris !
Je vous tiens au courant !