Des suggestions d'activité estivales

Lorsque l’été arrive, nous nous demandons parfois comment occuper notre petite marmaille à la maison pour éviter qu’elle ne passe toute sa journée devant le téléviseur ou qu’elle ne cesse de nous répéter la fameuse phrase « Je m’ennuie! ».

Voici donc quelques idées d’activités à faire durant les vacances scolaires.

Pour les petits artistes

Pourquoi ne pas organiser une journée d’art? Vous n’avez qu’à installer une longue feuille de papier dans la cour et remettre un nécessaire de peinture aux enfants. Ils pourront réaliser une grande fresque avec leurs doigts. On peut même séparer la feuille afin que chacun puisse faire son chef-d’œuvre. Pour ajouter un brin d’originalité, faites-les dessiner avec des cubes de glace colorés. Pour l’avoir essayé avec mes enfants, je vous prédis un succès assuré.

Promenons-nous dans les bois…

Les enfants apprécient beaucoup les promenades dans les sous-bois des parcs. Il y en a sûrement un près de chez vous. Il s’agit du lieu d’excellence pour observer la faune et la flore, pour ramasser des feuilles, des cailloux, des cocottes, des fleurs, etc. De retour à la maison, ils pourront constituer un herbier ou créer des décorations originales avec tous les trésors qu’ils auront rapportés. Toujours en lien avec la nature, ils pourront aussi partir à la recherche d’insectes pour ensuite les mettre dans un bocal fermé muni d’un couvercle troué et contenant de l’herbe et des brindilles. Gageons qu’ils seront fiers de montrer leurs prises à toute la famille.

On part en camping!

Comme les petits adorent le camping, vous pouvez installer la tente dans la cour arrière afin qu’ils puissent vivre cette expérience même à la maison. Vous y installez les sacs de couchage et oreillers et le tour est joué. Vous pouvez même faire un feu le soir venu, car le camping sans des guimauves grillées ne serait pas du camping. Il pleut? Ils pourront alors faire du camping à l’intérieur. La tente de requiert que peu de choses : couvertures, coussins et support (meubles, chaises ou autre). Si vous avez assez d’espace, vous pouvez même monter votre propre tente dans la maison.

Théâtre ambulant

Les histoires captivent les enfants. Pourquoi ne pas s’en inspirer pour créer une pièce de théâtre à domicile? Les petits seront heureux d’interpréter un personnage, de mimer des situations. L’aîné pourra jouer le rôle de metteur en scène et diriger les petits acteurs. Le soir venu, ils pourront présenter la pièce à leurs parents et même aux voisins qui sait. S’il fait beau, proposez-leur de faire leur spectacle en plein air.

D’autres suggestions…

Les jeux n’ont pas besoin d’être compliqués pour être intéressants. Demandez-leur de jouer au détective en semant quelques indices dans la maison. Ils devront essayer de les retrouver pour dénicher l’endroit où vous avez caché le trésor. Sortez les déguisements et dites-leur de s’amuser à mélanger le haut de l’un avec le bas de l’autre pour inventer un nouveau personnage. Proposez-leur une séance de maquillage spéciale. Qui réussira à être le plus bizarre ou effrayant? Achetez un appareil-photo jetable et demandez-leur de prendre des photos originales qu’ils pourront exposer par la suite ou utiliser pour faire du scrapbooking.

Évidemment, les enfants qui passent l’été à la maison peuvent s’ennuyer de leurs camarades d’école. Suggestion : invitez l’un d’entre eux une fois par semaine. Les parents de cet ami vous proposeront peut-être de vous rendre la pareille. C’est prouvé, les enfants s’amusent souvent mieux avec leurs copains et sont moins difficiles à gérer que s’ils restent toujours entre frères et sœurs.

Et, comme les enfants ne savent pas encore comment organiser leur journée eux-mêmes, on peut préparer un calendrier hebdomadaire pour eux comprenant une routine pour tous les jours de la semaine. N’oubliez surtout pas de les faire participer à l’écriture. Il est important qu’ils fassent part de leurs idées. Une fois que ce sera fait, affichez-le dans un endroit accessible où les enfants pourront le voir.

Bon été et amusez-vous bien!

Article rédigé par Marie-Josée Gaudreau