Comment enseigner une leçon sur les réseaux sociaux à nos enfants

Vous avez peut-être vu la série "How to catch a predator" à l'émission Dateline sur NBC.  Dans cette série, des gens de Dateline se faisaient passer pour une adolescente de 14 ans sur les réseaux sociaux et attirait des prédateurs sexuels dans une maison truffée de caméra et de policiers pour les confronter sur leurs intentions et les envoyer ensuite au poste de police. Vous pouvez trouver à peu près tous les épisodes de cette série sur Internet.

Cette fois-ci, ce qui attire mon attention, c'est l'inverse.  Un youtuber dans la vingtaine, de connivence avec les parents d'adolescents et d'adolescentes, devient ami avec eux et elles sur les réseaux sociaux durant quelques jours seulement pour ensuite les attirer dans une maison ou une voiture inconnue pour le rencontrer.  C'est alors que les parents des enfants surgissent pour les surprendre et leur faire réaliser qu'ils se sont laissés attirer par un inconnu, qu'ils pensaient connaître.

Regardez le vidéo suivant, il contient 3 scénarios de parents qui donnent une leçon bien méritée à leurs enfants. L'intensité va en augmentant et le 3e scénario a un punch percutant.

Nous avons regardé ces scénarios avec nos enfants pour leur montrer qu'il faut être très prudent avec les réseaux sociaux. Ils sont très utiles quand on connaît des gens pour rester en contact avec eux.  Je crois que les réseaux sociaux ne devraient pas être utilisés pour se faire des amis mais bien seulement pour rester en contact avec eux.  N'importe qui peut mettre n'importe quelle photo sur Facebook et se faire passer pour cette personne

Personnellement, je connais tous mes amis Facebook, je les ai rencontrés dans la vraie vie et ils étaient mes amis dans la vraie vie avant de l'être sur Facebook.  Même pour LinkedIn, je dois avoir travaillé avec quelqu'un avant de me connecter avec lui ou elle.  On ne peut connaître quelqu'un seulement après avoir vu sa photo de profil, avoir échangé des photos et avoir chatté avec eux.

Qu'en pensez-vous?

Article rédigé par Pierre Roberge