Une gâterie pour un jouet

Connaissez-vous la campagne « Une gâterie pour un jouet » ? Je suis TELLEMENT contente de vous parler de ce merveilleux programme pour le temps des Fêtes. Les céréales Rice Krispies de Kellogg et l’Armée du Salut se sont unis pour mettre en place un super programme : une gâterie pour un jouet.

Le concept
Il est fort simple mais, oh! combien généreux ! À partir de maintenant et jusqu’au 22 décembre, Rice Krispies fera un don de 20 $ à l’Armée du Salut (jusqu’à concurrence de 30 000 $) chaque fois qu’une famille canadienne (personne, couple, tout le monde peut participer !) téléchargera sur leur site une photo d’une gâterie en forme de jouet fabriqué à l’aide des fameuses céréales Snap, Crackle, Pop !

Pour vous inspirer
La première fois que j’ai entendu parler du programme, je me suis dit… mais comment faire des gâteries en forme de jouets ? J’imagine que les gens derrières cette campagne ont également eu ce même questionnement puisque, directement sur le site de Rice Krispies, vous retrouverez cinq suggestions de jouets à réaliser, le tout accompagné d’images et consignes pour réaliser le jouet choisi ainsi que le lien pour télécharger votre image. Bien entendu, vous pouvez aussi laisser aller votre imagination et créer votre propre jouet en famille.

 

RiceKrispies.jpg


Ensemble, nous pouvons faire une belle différence
Cette belle initiative nous permettra de passer du bon temps dans la cuisine avec nos enfants ainsi que, bien sûr, de manger le fond du chaudron une fois la cuisson de nos carrés terminée et de donner au suivant. L’argent amassé servira à acheter des cadeaux aux enfants vivant en milieux défavorisés. Bref, tout le monde y gagne.

Je vous reviens dans quelques semaines avec notre création (les enfants voulaient VRAIMENT faire le robot) et j’ai bien hâte de voir les vôtres !

Vous allez vous joindre à moi ? À bientôt !

 

 

Divulgation : Je participe à la campagne "une gâterie pour un jouet" et j’en retire des avantages en échange de ma contribution et de l’expression franche de ma pensée. Les opinions émises sur ce blogue sont, comme toujours, 100 % les miennes.