SVP, rendez-moi l'innocence de mes Noëls d'enfance

Crédit photo : Véronique Désormeaux

Crédit photo : Véronique Désormeaux

De toute l'année, la période des fêtes est celle que je préfère. D'aussi loin que je me souvienne, chez nous, dès le lendemain de l'Halloween (et parfois même avant) nos bons vieux classiques de Noël étaient de retour. Nous étions bien souvent les premiers à décorer le sapin. Notre beau et grand sapin rempli de décorations de toutes les couleurs. Chaque année, inévitablement ma mère, mon père, ma soeur et moi faisions équipe pour qu'il soit encore plus beau que ceux d'avant. C'est en mangeant des After Eight et des cerises au chocolat, bercez par nos CD de Kenny Rodgers et Dolly Parton et Alvin et les Chipmunks que la vraie magie arrivait. Nous défaisions les boîtes de boules en verre et les maisons en céramique fabriquées par mon arrière-grand-mère avec délicatesse. Et nous nous dépêchions, ma soeur et moi, de trouver la boîte de Schtroumpfs qui allaient donner vie à notre village et le p'tit Jésus qui allait dormir dans la vieille crèche en bois, recollée des dizaines de fois avec de la colle chaude.

Crédit photo : Véronique Désormeaux

Crédit photo : Véronique Désormeaux

Le highlight des festivités était toujours le 24 au soir. Vers 16h - 17h, nous mangions le meilleur bol de soupe Lipton de la Terre et ensuite nous allions nous coucher pour une petite sieste avant d'aller faire la fête. C'est pendant ce temps-là que le Père Noël passait à la maison. Vous dire comment j'y croyais fort!! Tellement en fait, qu'aujourd'hui encore je peux vous promettre que l'année de mes 4 ans, j'ai entendu son traîneau se poser sur le toit et les rennes faire résonner leurs grelots... Nous nous relevions 1 ou 2 h après (rarement après réellement avoir dormi) et là, le bonheur, la montagne de cadeaux sous le sapin. Nous pouvions en développer quelques uns et ensuite nous allions nous préparer pour la grande veillée chez mes grands-parents. Nous arrivions là-bas vers 22 h. Énervées comme des puces, nous nous garrochions dans le sous-sol rose pastel pour jouer avec nos cousins et demander aux secondes quand est-ce que le Père Noël arriverait et quand est-ce que nous pourrions développer les cadeaux. Parce que oui, dans ma famille, lorsque nous étions tous petits, soit un mononcle se déguisait en Père Noël, soit nous en louions un!! Et même lorsque le costume était défraîchi et la barbe pas assez blanchie, nous y croyions! Et là, à minuit tapant, la ronde des cadeaux commençait. Nous nous énervions, nous déballions et nous déballions encore. Et au final, peu importe nos cadeaux, nous finissions toujours par aller jouer à Mario Bros sur la grosse télé en bois, assis dans le tapis à poils blancs de ma grand-mère, à souffler dans la vieille cassette pour que ça arrête de geler. Ah nostalgie quand tu nous tiens!

Crédit photo : Véronique Désormeaux

Crédit photo : Véronique Désormeaux

Aujourd'hui, c'est à mon tour d'offrir cette magie à mes enfants. Et je travaille fort! Je me donne à 110%! Et je crois bien réussir, clairement mes enfants aiment autant Noël que moi! Par contre, j'ai parfois juste envie de crier « SVP, rendez-moi l'innocence de mes Noëls d'enfance!! » Parce que veut veut pas, une fois adulte, la magie c'est toi qui dois la créer. Enfant tu fais simplement la vivre et l'apprécier! Je n'ai aucun doute que certains Noëls aient pu être plus difficiles financièrement parlant pour mes parents, que les querelles familiales ont dû rendre les choses moins festives. Mais enfant, je ne voyais rien de tout ça. Maintenant adulte, en fait, maintenant parent à mon tour, même si je suis Mère Noël en personne, les tracas quotidiens ne s'effacent malheureusement pas avec la venue de Noël... Les enfants ne savent pas la chance qu'ils ont de pouvoir avoir les yeux aussi brillants et le coeur aussi léger! Et c'est bien correct comme ça. Pourvu qu'ils ne grandissent pas trop vite... Pourvu que la magie les préserve le plus longtemps possible... Ceci dit, je le répète, j'adore Noël! Et même si je suis une grande nostalgique, j'apprécie ces moments présents que je crée expressément pour mes enfants. Un jour ce sera leur tour, mais pour l'instant les voir vivre et croire à la magie de Noël, c'est la plus belle chose au monde pour mon coeur de maman.  

Article rédigé par Véronique Désormeaux