Une visite au Manoir Ronald McDonald de Montréal

Il y a quelques semaines, je vous ai parlé (et même invité à vous joindre à moi) d’une visite éventuelle au Manoir Ronald McDonald de Montréal. Ce fut toute une expérience pour moi, tant sur les plans personnel que professionnel. J’ai fait des rencontres inoubliables, et cette visite fut marquante.

Les préparatifs
Étant donné que je ne voulais pas arriver les mains vides, j’ai travaillé fort pour organiser un dîner pique-nique pour les familles. D’ailleurs, la réussite d’une telle organisation n’aurait pas été possible sans l’aide de plusieurs personnes. Des gens de cœur se sont joints à moi pour apporter un mini-répit aux familles :

  • Marie-Délice qui a généreusement accepté de préparer un gâteau incroyable pour les enfants.
  • Stéphanie de Cygne de Fantaisie qui a non seulement apporté des gâteries sucrées, mais qui a aussi donné un coup de main dans la cuisine pour la préparation du repas.
  • Caroline et Julie, deux mamans magnifiques qui sont venues, elles aussi nous aider au Manoir.
  • Les gens de chez Kinder® Surprise qui ont remis des œufs à tous les enfants du Manoir.
  • Et finalement, mes amis de Fisher-Price qui ont donné PLEIN de nouveaux jouets au Manoir pour rafraîchir les salles de jeu intérieures et extérieures.

 

RMHC4.jpg


J’ai terminé les préparatifs au Costco où j’ai acheté PLEIN de choses pour le dîner. Disons que j’étais bien heureuse d’avoir ma minifourgonnette avec moi pour mon escapade à Montréal. La voiture était bien remplie.

Notre dîner
Dès l’heure du midi, les familles ont commencé à faire la file pour le dîner. Elles étaient reconnaissantes, contentes, et je voyais en eux une force inexplicable. Durant le lunch, je me suis promenée afin de rencontrer les familles. Ils avaient le goût d’échanger, de me raconter leur histoire.

 

RMHC1.jpg


J’ai parlé longuement avec Donna, la maman de la belle Élyssa. Elle m’expliquait à quel point le Manoir est un deuxième chez soi. Venant de la Gaspésie, impossible pour eux de faire des aller-retours pour les traitements de leur fille atteinte de cancer. À seulement quelques pas de l’hôpital Sainte-Justine, ils ont facilement accès à l’hôpital tout en ayant un endroit réconfortant où rester, et ce, rappelons-nous, à petit prix. Ça coûte aux familles 10 $ par nuit séjourner au Manoir Ronald McDonald. En contrepartie, ça coûte plus de 120 $ par soir au Manoir pour héberger les familles.

Donna m’a expliqué leur réalité. Avec un bébé à la maison et Élyssa en traitements, c’est difficile. Le Manoir leur permet de se concentrer sur l’essentiel : sur leur famille. Elle ne sait pas où ils seraient aujourd’hui (financièrement) si le Manoir n’existait pas.

 

RMHC3.jpg


Vers la fin du repas, c’était l’heure du dessert. Les enfants étaient excités ! C’était beau de les voir heureux, souriants et remplis de vie. Les enfants, le bedon rempli, ont commencé à jouer avec les nouveaux jouets Fisher-Price. Et hop, c’était déjà l’heure de la sieste ou le temps d’un rendez-vous à l’hôpital et, petit à petit, la salle à manger s’est vidée.

 

RMHC2.jpg


Les bienfaits du Manoir
Les bienfaits du Manoir sont énormes. J’ai parlé avec plusieurs familles et c’est unanime. Une phrase que j’ai entendu à répétition : « Sans le Manoir, je ne sais pas comment nous aurions pu nous en sortir ». Jean-François Quessy, du blogue Un gars, un père, a séjourné au Manoir Ronald McDonald à quelques reprises durant les derniers mois. Je me souviens d’avoir lu plusieurs statuts Facebook où il racontait ses journées et où il nous donnait des nouvelles de Mini. Pour ceux qui ne le suivent pas, leur bébé, à 7 mois, avait le développement d’un bébé de 2 mois. La première hospitalisation fut d’un mois et ils ont trouvé ça difficile. Ils ont dû laisser derrière, leur garçon de deux ans. Heureusement, Mini se porte mieux aujourd’hui et les séjours à l’hôpital se font moins nombreux.

« Il était très rassurant psychologiquement de savoir que nous avions une chambre à deux minutes de l'hôpital, avec nos effets personnels, notre nourriture, un espace à nous où nous pouvions refaire le plein. Il y avait aussi cette proximité et ce respect entre les familles. Si nous avions besoin de parler, il y avait toujours quelqu’un. Par contre, si nous désirions tout simplement être seul avec soi-même, c’était possible », raconta Jean-François.

Quelques faits
Voici quelques statistiques obtenues via le Manoir.

  • 70 % des canadiens habitent à l’extérieur de la ville (où sont situés les hôpitaux pour enfants).
  • Chaque année, les Manoirs Ronald McDonald aide plus de 10 000 familles, partout à travers le Canada.
  • Le coût moyen (médicaux et non-médicaux) pour les familles ayant reçu un diagnostic de cancer pour leur enfant, les trois premiers mois est de 28 475 $.

Comment aider
Vous aimeriez faire quelque chose pour le Manoir ? Il y a plusieurs possibilités.
Vous pouvez…

  • Faire un don (argent, jouets neufs, nourriture, denrées non périssables, articles pour nourrissons, fournitures de bureau, linge à vaisselle, parapluie, etc.)
  • Parrainer une famille
  • Commanditer une pièce
  • Faire du bénévolat
  • Organiser une fête/un repas au Manoir
invitation.JPG

Le temps a passé beaucoup trop vite, j’aurais aimé y passer la journée, j’aurais aimé faire plus. Je suis extrêmement reconnaissante d’avoir eu l’occasion de visiter le Manoir, de donner un peu au suivant et ce n’est que le début. Je compte retourner au Manoir pour organiser d’autres activités pour les familles. Je suis ressortie de cette visite changée, grandie et remplie de gratitude. Ce sont des moments comme ceux-là où c’est difficile pour moi de départager mes côtés professionnels et personnels. Ce n’est pas seulement une blogueuse qui est allée visiter le Manoir, mais aussi une femme, une maman et un enfant avec la tête remplie de souvenirs.

En terminant, à tous ceux qui ont collaboré avec moi pour ce pique-nique, merci infiniment pour votre aide et appui. Grâce à votre grande générosité, nous avons semé des sourires et des rires. Ce fut extraordinaire!
 


 *J'ai reçu une compensation pour la rédaction de mes deux articles sur l'oeuvre de charité. Comme toujours, les opinions dans mon blogue, sont 100 % les miennes.