Une nouvelle année avec moins de jugement de valeur ?

Une des raisons qui m’a poussée à créer le blogue Je suis une maman est que je recherchais un endroit où il n’y aurait peu ou pas de jugement de valeur de la part d’autrui. Dans notre société, j’ai l’impression qu’il y a des jugements et des critiques blessantes un peu partout.

Jugement

Je crois que nous avons tous droit à notre opinion, mais nous devons l’exprimer tout en respectant l’opinion, parfois différente, des autres. Il me semble que c’est la base. Je me souviens, petite, ma mère me disait toujours : « traite les gens comme tu aimerais être traitée et pense avant de dire quelque chose qui pourrait blesser autrui ».

Durant les fêtes, j’ai été témoin de quelques trucs qui m’ont choquée. 

-       Il y a des personnes qui ont dit des méchancetés gratuites à d’autres;
-       J’ai lu sur les réseaux sociaux des opinions, sans fondement, blessantes;
-       Ma fille a été victime d’une situation désagréable. 

Prenons en exemple une opinion que j’ai lue sur Twitter. La personne n’en revenait pas d’avoir reçu un courriel professionnel la veille de Noël. 

Qui sommes-nous pour juger ça ? Peut-être que la personne passait Noël seule (famille séparée, perte d’un être cher, à l’extérieur pour le travail, malade, etc.) ? À mon avis, je crois que chacun est libre de ses choix. Si la personne assume sa situation en envoyant un courriel professionnel la veille de Noël, OK. Et celle qui le reçoit a également un choix : fermer son ordi la veille de Noël ou vérifier ses courriels. Si elle choisit de vérifier ses courriels, je ne crois pas qu’elle devrait être en mesure de juger si elle en reçoit… je dis ça comme ça. 

Bref, on ne connaît pas toujours la réalité des autres.

Par exemple, moi, je suis partie en vacances avec ma famille le 18 décembre dernier. Nous avons fêté Noël le 23 et j’ai pris quelques jours pour décrocher. Le 25 au matin, nous étions au bord la piscine. J’ai décidé de vérifier mes messages et de faire quelques suivis qui n’avaient pas été faits avant les Fêtes. C’était ma réalité et j’étais à l’aise avec ce que je faisais, car ce n’était pas vraiment Noël pour nous. Bien évidemment, je n'attendais aucun retour avant quelques jours.

Ma copine Geneviève m’a taquinée quelques jours plus tard en répondant à un courriel que je lui avais envoyé le 25 : « Hey ! Lâche ton ordi le jour de Noël ! : P ». Je savais qu’elle blaguait. Mais si un inconnu m’avait répondu la même chose, j’aurais peut-être été blessée.

Ici on parle de courriels, mais ça peut être aussi une situation qu’on décide de juger au lieu d’aller à la source pour mieux comprendre. Ou encore, on juge une famille qui prend une décision différente alors que nous ne connaissons pas leur réalité ni le raisonnement de cette décision. La façon dont on juge ou critique peut brouiller la réalité et, au bout du compte, faire plus de mal que l’on pense.

Durant les derniers mois, j’ai changé beaucoup ma façon de penser, car il m’arrivait, comme tout le monde, de juger/critiquer les autres. Les conséquences négatives sont moindre et les bienfaits énormes.

Bref, je souhaite une année 2015 avec moins de jugements et plus de respect, d’écoute et d’empathie. Car nous sommes tous différents et tentons de naviguer sur les vagues de la vie de notre mieux. N’oublions pas que chaque personne, chaque famille, a sa propre histoire et nous n’avons pas toujours toutes les informations.

Voilà, mon souhait est lancé !

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter