Une fin de semaine 100 % famille pour contrer le blues de l’automne

Il m’arrive d’avoir des moments où la fatigue prend le dessus, où j’ai juste le goût de fermer mon ordinateur et de mettre la « switch » à off. Mon mari vous dirait que ces moments sont rares (et il a raison), mais ça m’est arrivé en fin de semaine. L’automne fut occupé. Plusieurs petits voyages, de beaux mandats et des projets excitants ont fait en sorte que je n’ai pas vu le temps passer. Il me reste encore deux, trois semaines où l’horaire sera chargé, ensuite, bien, je compte prendre du temps pour me reposer et décrocher. Par contre, en fin de semaine, j’avais vraiment besoin d’un petit répit.

Malgré la fatigue, nous avons passé une superbe fin de semaine en famille. Dernièrement, après la lecture de cet article, je m’efforce de changer ma façon de faire avec les enfants et j’en vois vraiment les bienfaits. Je sentais que nous étions une équipe. Oui, il y avait des trucs un peu plus plates à faire… ménage, lavage, etc., mais nous avons également eu des moments de fous rires, d’entraide et plaisir. Que demander de plus ? 

À quelques reprises durant le week-end, je me suis arrêtée pour apprécier le moment présent. Ça m’a remplie de bonheur. 

Je dois vous avouer que c’est un peu plus difficile de redémarer la machine. La fatigue est toujours présente et la motivation n’est pas entièrement là. Je vais tout de même avancer, petit pas par petit pas. Je me dis : vaut mieux avancer et rouler à 50 % que de demeurer au point mort. Je me demande aussi si c’est le temps de l’année qui m’influence. 

Comment ça se passe chez vous ? Avez-vous le blues de l’automne ou tout se passe bien ?