Une belle réalisation et un beau cadeau

Retour en arrière

Lorsque j’étais au secondaire, ma mère fréquentait un homme, retraité, qui passait ses hivers en Floride. Quelques fois durant cette période de l’année, elle allait le rejoindre pour des vacances et lorsque j’ai entamé mes études au Cégep, elle passait les mois froids à ses côtés dans son condo à Marco Island. Chaque année, ils revenaient pour le temps des Fêtes et, durant leur séjour là-bas, j’allais les rejoindre une fois pour revoir ma mère, car je trouvais ça difficile de ne pas la voir pendant des mois.

Lors de ces séjours, je passais du temps avec eux, mais aussi avec leurs amis, car, année après année, les mêmes couples se retrouvaient et passaient quelques semaines ou mois ensemble.

Au fil des ans, je suis restée en contact avec deux de ces dames, et l’une d’entre elles prend le temps de m’envoyer une carte chaque année pour mon anniversaire et pour le temps des Fêtes. De plus, depuis que je suis mariée, je reçois également une carte pour souligner la date de notre union, soit le 4 septembre.

Je trouve ça terriblement gentil et, chaque année, je souris en trouvant ses cartes dans la boîte à lettres. À mon tour, je lui envoie une carte pour les Fêtes avec une photo récente de la famille.

Hier, en allant à la poste, j’ai reçu ma carte de fête. En la lisant ce matin, je me suis mise à pleurer. J’ai constaté à quel point son petit geste me fait du bien et que j’apprécie ses petites attentions envers moi et ma famille. J’ai aussi réalisé qu’il m’arrive de prendre certaines choses pour acquis et, malheureusement, c’est quand nous les perdons que nous faisons le constat.

Ma grand-mère

J’aime ma fête (je suis un éternel enfant… j’aime beaucoup mon anniversaire, et ce, depuis que je suis toute petite), mais, l’an passé, une chose l’a rendue un peu plus difficile : l’appel de ma grand-mère que je n’ai pas reçu.

Souvenir : Ma grand-mère, ma mère, ma fille et moi-même chez nous il y a quelques années.


Souvenir : Ma grand-mère, ma mère, ma fille et moi-même chez nous il y a quelques années.

Depuis toujours, soit je voyais ma grand-mère à ma fête, soit elle me téléphonait. Toujours. Ça va bientôt faire deux ans qu’elle nous a quittés et, l’an passé, ce fut la première fois où je n’ai pas entendu sa voix au bout du fil. J’ai trouvé ça difficile et ça m’a rappelé l’importance de savourer ces petits moments, ces attentions qui nous font beaucoup de bien.

Elle est toujours là

Ce matin, en lisant la lettre de l’amie de ma mère, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à ma grand-mère. Mes yeux se sont remplis d’eau et j’ai alors réalisé qu’elle était là tout près de moi. Je ne peux pas vous expliquer comment/pourquoi, mais j’ai senti sa présence. Ça m’a fait du bien. J’ai souri et j’ai compris…

Ce n’est pas parce que le téléphone ne sonne plus, qu’elle n’est pas là. Comme on dit en anglais, je ne voyais pas la big picture. Ahhh, quelle réalisation ! Ma fête n’est pas encore arrivée et, déjà, j’ai reçu tout un cadeau.

Merci Beth pour toutes ces belles cartes. 
Je pense à toi Grammy Mosher. xoxoxoxo

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter