Un grand jour pour fiston

Hé oui, le grand jour pour fiston est arrivé. Cet après-midi, direction Brossard pour une visite chez le dentiste pour réparer ses caries. Première visite de deux.

Certains nous trouvent un peu fous de nous rendre à Brossard pour aller chez le dentiste. J’assume pleinement ma décision. Nous avons visité des dentistes dans notre ville, même un spécialiste, et ça ne cliquait pas. Nous avons reçu plusieurs recommandations pour un même endroit à Brossard. Quand j’ai appelé pour parler à la secrétaire, j’avais déjà un bon feeling. C’est papa qui est allé pour le premier rendez-vous (nettoyage, examen, etc.,) et tout s’est bien déroulé. Je suis donc en confiance pour cet après-midi.

Mais, entre vous et moi, j’ai le cœur gros. Fiston est un grand émotif. Bien qu’il ait une grande confiance en lui dans la majorité des aspects de sa vie, quand vient le temps des piqures, des visites chez le médecin/dentiste, d’essayer un nouvel aliment, d’aller tout seul chercher quelque chose au sous-sol, elle n’est pas très grande. Il a de la difficulté avec les changements.

Je suis donc un peu angoissée ce matin. J’ai l’impression d’avoir tout fait ce qu’il fallait. Il est au courant du rendez-vous. On lui a expliqué sans trop en mettre ni trop entrer dans les détails. L’humeur était bonne. Sa sœur lui a raconté son expérience. On est là… tout près du but. Et voilà que c’est moi qui panique.

C’est quasiment effrayant à quel point j’aime mes enfants. Aujourd’hui, je comprends beaucoup mieux ce que mes parents ressentaient lorsque j’étais petite. Je les trouve même extrêmement courageux. Mes enfants sont en santé. Oui ils ont des caries. Oui ma fille a des allergies alimentaires. Mais nous pouvons très bien vivre avec notre réalité. J’avoue que je trouve parfois difficile de gérer les allergies de ma poulette, car ça nous cause des petits stress et c’est loin d’être terminé. Quand j’étais petite, j’ai été hospitalisée une dizaine de fois et j’ai subi plusieurs opérations… bref, mes parents en ont vécu des moments émotifs et stressants avec moi. Petite, je ne réalisais pas tout ce que ça représentait.

Bon. Là, je prends une grande respiration. Je déstresse. Ahhhumm ! Je dois prendre la journée minute par minute… et peu importe ce qui arrivera, je serai là pour fiston et on s’en sortira. Ensemble !

Après son rendez-vous, j’ai un évènement de presse à Montréal. Disons que le petit verre de vin durant l’évènement sera le bienvenu !!! :-)))

Bonne journée !