Trois petits chatons; une fable familiale pour une fratrie pleine de défis

témoignage-vraie vie-histoire de vie-enfants-difficultés-autisme-trouble de langage-dyspraxie langagière-maman-Je suis une maman

Il était une fois, deux petits chatons - non trois - pleins de défis . Benjamin était le plus vieux. Déjà à sa naissance, il était très silencieux et ne faisait que très peu de sons. Maman chat était très inquiète.

Puis, quand le premier chaton eut 19 mois, un deuxième chaton, Xavier, est arrivé dans la famille. 

Maman était exaspérée. Chaton Benjamin ne parlait toujours pas. Pas même les mots papa et maman. Grand-Maman Chat disait à Maman qu'elle s’inquiétait pour rien. Mais maman était plus têtue que grand-mère et décida de mettre son chaton sur la liste des services du CLSC.

S'ensuivit un combat pour avoir les services et les demandes au privé. Le docteur de chaton Benjamin ne voulait pas donner la référence pour les suivis publics. Alors Maman s’acharna à poursuivre les services au privé qui s’avéraient très onéreux. Entre temps un nouveau problème se pointait à l'horizon; le docteur de famille décéda! Nouveau revers. Impossible d’avoir la référence sans docteur, mais en plus, impossible d’en trouver un! L’attente qui s’étira et les séances au privé grugèrent les finances de la famille pendant plus de 2 ans. De plus, chaton Xavier commença lui aussi à montrer des signes de trouble du langage. Chaton Benjamin, lui, avait commencé à faire des crises incontrôlables. Maman cria encore à l'aide au CLSC qui leur envoya une éducatrice spécialisée.

Cette PERSONNE a fait tout basculer, mais enfin, du bon coté! En moins de deux mois, la famille obtint un nouveau médecin pour les chatons. Les références avaient été reçues et la demande au Bouclier déposé.

Enfin la famille pensait pouvoir respirer un peu. Mais, oups, il restait bien un truc, qui était resté caché longtemps, avant que maman ne le sache elle-même. Une autre chatonne poussait dans la bedaine. Le grand chaton avait 5 ans, mais au moins, ils recevaient les services dont il avait besoin. Chaton Xavier avait aussi entamé les suivis publics.

Chaton Benjamin a commencé la maternelle en arrivant à peine à communiquer. Mais il était tellement rapide, sociable et « intelligent », que l’équipe-école lui a refusé les classes adaptées. Mais avant la fin de la première année, chaton Benjamin, qui ne parlait pas, moins de 1 an auparavant arrivait maintenant communiquer normalement avec les autres. Et il est maintenant un premier de classe!

Parallèlement, les apprentissages de chaton Xavier devenaient difficiles. L’équipe du Bouclier a demandé une évaluation à la clinique de développement. Après quelques rendez-vous, suivis et autres. Le diagnostic tomba pour chatons Xavier; trouble du spectre de l'autisme.

Bébé chatonne Felycia a aujourd’hui 3 ans et nous montre qu'elle est très réveillée et intelligente, mais elle aussi devra relever de grands défis. Elle aussi depuis peu a un diagnostic : dyspraxie langagière.
Parce que, comme le dit si bien le proverbe jamais 2 sans 3.

Article rédigé par Valérie Éthier

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram