Seriez-vous capable de sauter le déjeuner ?

De fonctionner, travailler, vous concentrer sur un estomac vide?

Moi, je ne pense pas et, cette semaine, je vais en faire le test dans le cadre du programme Des petits déjeuners pour des meilleures journées de Kellogg's.

En fait, Kellogg's m’a mis au défi. Je vous raconte tout ça ici :

 

Quand j’ai appris qu’un enfant sur 7 au Canada se rend à l’école avec l’estomac vide, la mère et la citoyenne que je suis était interpelée. Ça fait des années que j’appuie et salue les efforts et l’engagement du Club des Petits déjeuners et de toutes les entreprises, comme Kellogg's qui s’impliquent pour en assurer son succès.

Voici des statistiques, qui portent à réfléchir.

Chez nous, le déjeuner est une importante partie de notre matinée. Tout le monde mange quelque chose avant de quitter la maison pour la journée. En fait, c’est la première chose que nous faisons le matin à notre réveil, les matins de la semaine. Mes enfants amènent même dans leur sac au moins une collation pour l’avant-midi. Vers 9 h 30, 10 h, ils ont faim à nouveau.

Jour 1 sans déjeuner…

Ouf, ce n’est pas facile. Il est seulement 9 h 05 et mon ventre gargouille. J’essaie de focaliser et utiliser mon mental pour être efficace et accomplir les tâches sur ma liste de choses à faire. J’ai l’impression que ce sera plus difficile…

Je vous en redonne des nouvelles demain…

Pour plus d’informations sur le programme Des petits déjeuners pour des meilleures journées de Kellogg's, cliquez ici.

À demain!

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter

Ce défi vous est présenté par Kellogg's. Comme toujours les opinions émises sont 100 % les miennes et je vous les partage en toute honnêteté.