Semaine nationale de sensibilisation à l'infertilité

En cette semaine nationale de sensibilisation à l’infertilité, nous voulions mettre le sujet en lumière. Ainsi, toute la semaine, vous trouverez sur le site Je suis une maman des articles et témoignages sur le sujet.

Je n’ai jamais vécu des problèmes d’infertilité — au contraire, j’étais un peu trop fertile. Cette tranche de vie, je vous la réserve pour un autre article. Par contre, une très bonne amie, ça lui a pris des années pour tomber enceinte. Elle souhaitait tellement devenir maman. Aujourd’hui, elle est la mère de deux enfants et va accoucher de son 3e dans les jours à venir. Une belle fin de chapitre dans son histoire de vie.

J’ai étudié un peu l’infertilité, et voici quelques faits tirés d’études sur le sujet.

Quelques faits tirés d’études

Selon une étude canadienne en santé faite par le Gouvernement du Canada, depuis les années 1980, le taux d’infertilité́ au Canada a doublé. Aujourd’hui, environ un couple sur six éprouve des difficultés à concevoir un enfant. Un couple sur six, à mon avis c’est énorme.

Clearblue a commandité un sondage et quelques faits et idées préconçues m’ont surpries, et je voulais les partager avec vous.

Idées « préconçues » :
Près d’une personne sur six croit que l’ovulation a lieu le quatorzième jour du cycle menstruel.

Fait :
De nombreuses femmes ignorent que la journée d’ovulation varie d’une femme à l’autre et diffère de cycle en cycle.

Idées « préconçues » :
Un sondage commandé par Clearblue révèle que 62 % des couples canadiens croient que le déclin de la fertilité́ commence entre 35 et 45 ans, voire jamais.

Fait :
L’âge est un facteur d’influence important en ce qui concerne la fertilité́ de la femme (qualité́ des œufs) qui commence à décliner dès le début de la mi-trentaine. *De nombreuses femmes ignorent que la conception peut prendre davantage de temps à se réaliser après 35 ans.

*La Société́ des obstétriciens et gynécologues du Canada.

Des ressources

Pour déterminer votre période d’ovulation, vous pouvez utiliser de nombreux outils en ligne (simplement inscrire « outils pour déterminer l’ovulation » dans votre moteur de recherche et des dizaines de choix s’offriront à vous.

Aujourd’hui, vous pouvez aussi vous procurer des tests d’ovulation et des moniteurs de fertilité.

Finalement, voici quelques sites internet à consulter :

Association des couples infertiles du Québec  

Association des obstétriciens et gynécologues du Québec 

Programme québécois de procréation assistée 

Cette semaine, nous vous présenterons quatre témoignages et une entrevue avec Johanne Martineau — une experte en stress et mieux-être.

En terminant, connaissez-vous des couples infertiles ? Étiez-vous un couple infertile ou l’êtes-vous présentement ? Au plaisir de vous lire et d’échanger avec vous.