Se mettre en mode conduite hivernale 

Michelin-pneu d'hiver-conduite hivernale-Hiver-conduire-Sécurité-Conduire l'hiver-Je suis une maman

Cette année, nous avons goûté à l’hiver tôt avec deux assez grosses tempêtes au mois de novembre. Disons que le message était assez clair : le temps était venu de poser nos pneus d’hiver. 

Au Québec, nous n’avons pas le choix, il faut bien préparer notre véhicule pour la saison hivernale surtout que les pneus d’hiver sont obligatoires. Je me souviendrai toujours de mon voyage à Montréal l’an dernier au mois de décembre. Nous étions le 5 décembre et nous goûtions à notre première tempête. Bien évidemment, plusieurs voitures n’avaient pas encore posé leurs pneus d’hiver et lorsque je suis arrivée sur le Boulevard Henri-Bourassa, la plupart des véhicules n’étaient pas en mesure de monter les côtes de la rue – ça «spinnait» ici et là puis certaines automobiles reculaient dans la côte. J’étais paniquée. J’avais mes pneus d’hiver, mais j’étais inquiète qu’une voiture frappe la mienne. Disons que j’avais hâte d’arriver saine et sauve à l’hôtel.  Cet événement m’a rappelé l’importance d’être prêt pour la conduite hivernale.

La plupart des Canadiens vont conduire dans des conditions hivernales puis avec la météo changeante (allo l’hiver en novembre) , on doit tous être prêts pour prendre la route en toute sécurité. Plusieurs personnes croient que les pneus d’hiver sont seulement nécessaires quand il y a de la neige, mais ils sont essentiels dès que la température tombe sous le 0 degré. Les pneus d’hiver sont conçus pour vous permettre une meilleure adhérence lorsque vous conduisez dans des températures plus froides. 

Voici quelques trucs pour se mettre en mode hiver.

  • Avoir les bons pneus. C’est primordial d’investir et d’avoir de bons pneus, surtout si nous faisons beaucoup de route, habitons la campagne ou dans des villes comme Sherbrooke où il y a plusieurs grandes côtes.  Les pneus doivent avoir un pictogramme affichant un une montagne à trois sommets avec un flocon de neige à l’intérieur.

  • Avoir un bon balai à neige et s’assurer d’avoir un back-up de lave-glace dans le coffre arrière.

  • Préparer un petit kit de survie avec une couverture, lampe de poche et collations au cas où on tomberait en panne.

  • Suivre un cours de conduite sur glace. Ceci se trouve sur ma liste de cours à prendre. Saviez-vous qu’il y a des cours offerts pour la conduite hivernale ? On peut suivre des cours avec des experts afin d’apprendre à bien manœuvrer notre véhicule sur de la glace et dans la neige. Je trouve l’idée géniale. D’ailleurs, il faudrait que ce type de cours soit obligatoire pour nos jeunes qui apprennent à conduire.

Finalement, comment savoir si nos pneus d’hiver sont encore bons ? L’expert Michelin Carl Nadeau propose le test du 25 sous. Placez le 25 cents dans une rainure du pneu (la reine doit avoir la tête en bas). Le nez du caribou devrait être couvert par le caoutchouc. Si ce n’est pas le cas, c’est le temps de changer vos pneus. Faites la vérification annuellement.

On ne peut être trop prudent, surtout l’hiver, sur la route. Puis la pose de pneus d’hiver, à mon avis, devrait se retrouver sur la liste prioritaire des choses à faire après l’Halloween.

Que vous preniez la route pour amener les enfants à une pratique de hockey ou en visite pour le temps des Fêtes, on ne peut être trop prudent sur les chemins l’hiver.

Article rédigé par Jaime Damak

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter
Suivez-moi sur Instagram

Décharge. Ce texte est présenté par Michelin Canada. Comme toujours, les opinions émises sont 100 % les miennes.