Un rite de passage que tout enfant devrait vivre

Fermez vos yeux.

Retournez quelques instants en enfance.

Rappelez-vous les fois qu’on apprenait en écoutant la radio que notre école était fermée à cause d’une tempête de neige.

Quel sentiment viviez-vous ?

Pour la plupart des enfants, je crois que c'est indescriptible. Un immense bonheur à l’idée d’avoir une journée de congé surprise. Une journée qui sera assurément parsemée de plaisirs dans la neige, de joues rougies, de vêtements trempés lors de notre entrée dans la maison et fort probablement agrémentée d’un bon chocolat chaud. Puis si j’étais chanceuse, on se tappait aussi un bon grilled cheeze avec une soupe aux tomates.

Le bonheur total, quoi!

Je me souviens comme si c’était hier de ces journées.

Je ne peux m’empêcher de sourire.

Je crois sincèrement que tout enfant devrait vivre ce moment une fois dans sa vie.

Bien sûr, ces journées de tempêtes sont reprises ultérieurement. Mais les enfants, eux, vivent le moment présent alors ça ne les incommode pas une seconde. Ils sont juste heureux, ici, maintenant.

Ce matin, mes enfants se sont levés et quand ils ont appris la nouvelle… ça sautait partout. L’excitation était au maximum! Même si ça venait changer les plans de ma journée, j’étais tellement contente pour eux… et pour moi. Je savais EXACTEMENT ce qu’ils ressentaient.

Savez-vous quoi ?

Chaque année, j’espère secrètement qu’il va y avoir au moins une journée de tempête… de vraie tempête là.

Crédit photo : Jaime Damak

Crédit photo : Jaime Damak

J’ai l’impression que c’est un signe de la vie.

Nous demandant de peser sur pause pendant 24 heures.

Nous demandant de retourner, le temps d’une journée, en enfance.

De vivre le moment présent ici, maintenant.

Savez-vous quoi ?

C’est ce que je compte faire. :)

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter