Respirer le « Pura Vida » au Costa Rica

Si vous êtes déjà allés au Costa Rica, vous avez sûrement entendu (à plusieurs reprises non le moins) l’expression Pura Vida. Cette expression, utilisée par le peuple costaricien depuis plus de 50 ans a une traduction assez simpliste : vie pure (traduction libre de l’anglais « Pure Life »). Toutefois, ces deux petits mots peuvent être utilisé à plusieurs fins, par exemple pour saluer quelqu’un ou exprimer comment l’on se sent. On peut donc les employer pour dire : allo, la vie est belle, hakuna matata (oui, oui), prends ça cool, ne stresses pas, etc. Ça m’a pris que quelques jours avant d’avoir, moi aussi, la piqûre Pura Vida et vers la fin de notre séjour, mes collègues journalistes-blogueurs et moi employions régulièrement ces deux petits mots.

Si nous revenons au terme traduit, soit vie pure… ça résume assez bien comment je me sentais dans ce pays d’Amérique centrale. Situé entre le Nicaragua et le Panama, le Costa Rica est un tout petit pays. Nous pouvons le comparer entre autres à l’état américain de la Virginie. Un de ses atouts est qu’il est possible (et fort recommandé) de visiter plusieurs coins durant un même séjour car la superficie à couvrir n’est pas énorme. En seulement quatre heures de voiture, vous pouvez facilement traverser le pays et par le fait même, visiter deux océans - soit l’Atlantique et le Pacifique. C’est tout de même spécial n’est-ce pas ? Outre les grandes villes, la nature est omniprésente partout. L’air est pur, la beauté naturelle frappante et le peuple est d’une gentillesse qui fait du bien.

D’aventure en aventure

Mon séjour au Costa Rica était axé sur l’aventure. Si vous êtes des « trippeux » de la nature et des activités offrant une belle dose d’adrénaline, c’est un pays à visiter absolument. Notre semaine a débuté avec une activité enivrante au Gravity Falls qui nous a amenés à sauter dans des bassins d’eau de différentes hauteurs (3 à 8 mètres), à descendre en rappel le long de chutes d’eau (dont une de 140 pieds) et à se faufiler le long d’une rivière au milieu d’une forêt tropicale. Malgré le fait d’être entourée de mes compagnons de voyage et des guides, je me sentais seule au monde dans ce décor digne d’un film.

Le lac Arenal, le plus grand lac au Costa Rica situé à la base du volcan Arenal est un endroit où vous pouvez faire toutes sortes d’activités aquatiques (canot, kayak, SUP, croisière, etc.). Même si la pluie est arrivée en surprise lorsque nous étions en plein milieu du lac, j’avais l’impression de faire du SUP dans une carte postale.

Si vous aimez l’aventure, une visite dans le pays de la Pura Vida nécessite sans aucun doute un arrêt dans un parc où vous pourrez faire de la tyrolienne. J’ai eu tout un coup de cœur pour le Canopy Tour (la façon dont ils appellent les parcours au CR) à Monteverde. Une bonne activité physique entrecoupée de moments en tyrolienne où la vue est indescriptible tellement c’est magnifique.

Un tour à la plage est un incontournable. La côte atlantique est préférable pour les baigneurs tandis que le Pacifique est l’endroit tout désigné pour pratiquer le surf. J’ai eu mon baptême de ce sport à la plage Jaca - un superbe endroit autant pour les vagues que pour la beauté des lieux.

Des paysages à couper le souffle

La région de La Fortuna où vous en aurez plein la vue sur le volcan Arenal est de toute beauté. Plusieurs établissements hôteliers, comme l’hôtel Manoa ont sur place un bain thermal - une expérience à vivre car c’est si agréable et du coup assez unique car c’est une source chaude liée à une activité volcanique.

#PuraVida

Étant donné qu’il n’est pas toujours facile d’avoir une bonne vue du volcan car le climat change constamment, lors de mon séjour, j’ai constaté que le meilleur moment était tôt le matin. Chaque jour, j’ai pu l’observer dans sa totalité et splendeur. De plus, presque toutes les chambres à cet hôtel ont une vue directe sur le volcan et les chambres sont spacieuses (parfaite pour les familles).

#PuraVida

Du côté de Monteverde, j’ai été charmée par la vue des montagnes et de l’océan Pacifique que nous pouvons voir au loin de temps à autre. Le coucher du soleil en fin de journée vaut assurément le déplacement. La vue que j’avais de mon balcon à l’hôtel El Establo était juste parfait, tout comme les chambres où le tec était à l’honneur et assez omniprésent.

#PuraVida
#PuraVida

Lors de vos déplacements, ayez vos yeux rivés sur les fenêtres car à tous les tournants vous aurez des paysages plus extraordinaires les uns que les autres.

Soyez préparé

Le Costa Rica a seulement deux saisons : l’été et l’hiver et dans chacune la pluie est présente. Donc assurez-vous d’apporter différents kits de vêtements (pour la plage, pour la chaleur, pour le froid et des items imperméables) car chaque région a un climat différent. Donc mieux vaut être préparé en conséquence.  Casquette, lunettes de soleil, souliers de marche, insectifuge sont aussi à prévoir, surtout si vous prévoyez visiter la plage ou les forêts tropicales.

Attendez-vous également à faire de la route sur des chemins de terre - c’est une des caractéristiques de ce pays où la nature occupe une grande place. Mal des transports - vous êtes avertis ! En étant préparé, vous n’aurez aucun problème.

En étant bien préparé et en planifiant votre séjour à l’avance, vous aurez tous les outils pour maximiser votre séjour et en profiter pleinement.

Je suis revenue à la maison changée. Est-ce l’air que j’ai respiré ? Les gens rencontrés ? Le meilleur ananas que j’ai mangé de toute ma vie ? Les quelques bouillons d’eau que j’ai pris (!) lors d’activités ? Je ne saurais vous dire. Mais chose certaine, le Costa Rica m’a fait vivre une tonne de petits et grands bonheurs et seulement une chose me vient en tête : Pura Vida.

Pura Vida los amigos.

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter

*Jaime était l'invitée de Tourisme Costa Rica du 26 septembre au 1er octobre 2016.