« Quessé » qu’ils vont penser?

De nos jours, la liste d’ingrédients mauvais pour notre santé ne cesse d’augmenter. Il faut bien lire la liste avant de procéder à un achat, car certains produits peuvent être très dangereux pour nous, notre santé physique.

Mais qu’en est-il des phrases, des mots qui détruisent notre santé mentale? Ne faudrait-il pas également s’y attarder?

Une phrase qui me hante (heureusement de moins en moins, mais elle est encore là) : qu’est-ce qu’ils vont penser? Quelle maudite phrase! Vraiment. Je vous dirais même que c’est du poison dans ma vie.

Malheureusement, cet ingrédient se retrouve partout. Des exemples. Des vrais, tirés de mon quotidien. En vlà.

Scénario A

Je suis habillée en linge mou et je veux aller rejoindre Fiston à l’école à pied ou encore, je dois aller acheter quelque chose à l’épicerie.

Moi : Hum, « quessé » qu’ils vont penser de moi si je suis habillée de même?

Résultat : Personne ne m’a jeté un regard. Comme s’ils ont juste ça à faire… attendre et voir ce que Jaime Damak aura sur le dos. Allô!?

 

Scénario B

J’ai écrit un texte, mais je ne suis pas certaine de comment il sera reçu. Je doute de moi. Même si je sais SANS AUCUN DOUTE qu’il a été écrit avec la meilleure des intentions.

Moi : Hum, « quessé » qu’ils vont penser de moi… vont-ils m’aimer encore?

Résultat : J’écris toujours. JSUM est en plein essor. Les gens, même s’ils ne sont pas toujours en accord avec moi, sont toujours là.

 

Scénario C

Je suis fatiguée et je n’ai pas l’énergie pour faire le souper et je me sens mal (bien évidemment) de demander de l’aide à mon mari. Toutefois, je m’assume et je lui demande de prendre en charge le souper.

Moi : Ah ben, « quessé » qu’il va penser de moi? J’espère qu’il ne sera pas fâché.

Résultat : Ça lui a fait plaisir de me donner un coup de main. Il n’a pas demandé le divorce.

 

Scénario D

Après avoir fait le budget du rassemblement, je constate que tous les prix ont monté pour la tenue de l’événement et je me dois d’augmenter le prix du billet… de 2 $. Je pense mourir, tellement je suis stressée à mettre en vente les billets. Je vous le dis. Ce n’était pas beau à voir.

Moi : Hum, « quessé » qu’ils vont penser de moi? Personne ne va vouloir venir, ce sera un désastre.

Résultat : les billets se sont vendus en un temps record, soit 13 jours.

 

Je pourrais continuer, mais je crois que vous saisissez bien la chose.

Pourquoi s’empoisonner de même? Pourquoi s’autoblesser? Je vous le dis, il y a des phrases qui sont néfastes pour notre santé mentale, dont celle-là.

Mes trucs pour m’aider

·      Me parler
·      Me raisonner
·      Oser

Ça fonctionne. Pas toujours, mais souvent.

Si ça ne fonctionnait pas, je ne serais pas en train de vous écrire ce texte. ;-)

Alors, à go, on essaie de rayer cette phrase de nos vies.

Un pas à la fois, un jour à la fois… et surtout, sachez que vous n’êtes pas seule à affronter ce monstre. Je suis là, à vos côtés.