Quel type de parent êtes-vous ?

Il y a les parents qui ne vivent que pour leur enfant et d’autres où l’enfant n’a pas le choix de s’intégrer dans leur style de vie. Comment choisir SA route ?

À une extrémité…

Quand mes enfants étaient petits (de la naissance à trois ans), plusieurs auraient pu nous traiter d’adultes poches. La routine des enfants était importante. Pour ma part, je préférais que mes enfants ne ratent pas un dodo d’après-midi (ils étaient de ces enfants qui en avaient grand besoin) et je n’aimais pas veiller trop tard lorsque nous étions en visite. Je ne saurai vous expliquer le pourquoi du comment mais c’était comme ça. Partir en vacances avec nos bébés / jeunes enfants ? Je n’étais pas 100 % à l’aise. Est-ce que j’avais peur ? Était insécure ? Encore là, c’est toujours un mystère pour moi.

Lorsque les enfants étaient un peu plus vieux (2 ans et 4 ans), nous sortions de plus en plus, que ce soit au resto, en vacances ou en visite et au fil des ans, nous avons trouvé notre vitesse de croisière.

Aujourd’hui, avec la nature de mon travail, avoir une routine est un peu plus difficile. Toutefois, on essaie de garder un horaire qui convient à nos besoins et qui est optimal pour nos enfants.

Avec le recul, je peux tout de même attester que nous étions de ces parents où, pendant quelques années, les enfants passaient avant tout. Aie-je des regrets ? Pas vraiment.

De l’autre…

Bien il y a les familles pour qui, enfants ou pas, leur train de vie ne changera pas. La marmaille suit, même si on saute une sieste, on se couche plus tard ou doit vivre avec un grand décalage horaire.

L’autre jour, je parlais avec une connaissance qui m’expliquait que ses enfants la suivent partout et qu’ils sont capables de s’adapter à différentes situations. Ils pourront récupérer le lendemain s’ils sont fatigués.

De nos jours, plusieurs familles voyagent avec un bébé et font même de longs séjours à l’extérieur.

Peu importe où l’on se trouve…

Avec mes années de sagesse (!!!), je crois que l’important est que vous soyez bien et à l’aise peu importe où vous vous trouvez dans la façon dont vous choisissez d’élever vos enfants. À vrai dire, il n’y a pas de bonne ni de mauvaise réponse. Si nos enfants ne manquent de rien, sont en santé et vivent dans un environnement sain rempli d’amour… que demander de plus, n’est-ce pas ?

Dans mon cas, au fil du temps, nous avons essayé des trucs, réajusté le tir et trouvé la route qui nous convenait. Notre idéal n’est pas celui de notre voisin ni celui de notre ami. C’est là où, à mon avis, naisse les conflits. On se compare, on regarde ce qui se passe chez le voisin. D’un côté, ça peut être révélateur et nous pouvons même tirer profit des discussions que nous avons avec d’autres parents. Toutefois, le moment où nous commençons à juger ou prêcher… bien la ligne vers le non-retour vient malheureusement d’être franchie.

Quel type de parent êtes-vous ? J’ai envie de faire un portrait des différents types de parents… et leurs réalités. Qu’en pensez-vous ?

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter