Prendre le temps… de prendre le temps

Je vais l’admettre. Parfois, je préfère faire quelque chose moi-même au lieu de laisser les enfants s’en occuper. Dans la vie, je suis  un peu (!) perfectionniste et impatiente. J’ai beaucoup de difficulté à déléguer. Ce sont des traits un peu traitres. D’un côté ça peut être bon, mais de l’autre… un peu moins.

Je réalise qu’avec les enfants ça me nuit, même que je vous dirais que ça me cause à l’occasion des petites frustrations internes.

Par exemple, mes enfants sont très bons pour se laisser trainer. Au lieu de les appeler pour qu’ils viennent se ramasser, je le fais parce que je passe par là. Ou encore, je cours pour faire le souper et je ne leur demande pas de m’aider puisque je me dis que ça ira plus vite si je suis seule dans la cuisine. Ensuite, après quelques jours, je me sens frustrée, car j’ai l’impression de tout faire. Ces deux situations ne sont que des petits exemples qui démontrent le cercle vicieux dans lequel je vivais.

Il y a quelque temps, je me suis parlé et j’ai décidé de changer mon attitude et ma façon de faire. Maintenant, quand mes enfants laissent trainer leurs trucs, je leur demande de venir ramasser et serrer leurs choses. Lors de la préparation des repas, lorsqu’ils sont à la maison, ils participent : couper des légumes, mettre la table, sortir les ingrédients du réfrigérateur, etc. 

Dorénavant, je prends le temps de prendre mon temps avec eux.

Oui, nous mangeons un peu plus tard… oui nous courrons un peu plus dans la maison pour être prêts à temps le matin, mais on y arrive et le plus important dans toute cette histoire est qu’on y arrive ensemble.

De plus, en tant que mère de famille, je dois m’assurer que mes enfants deviennent autonomes, et ce, sur toutes les facettes : devoirs, ménage, préparation des repas, etc. Côté bouffe, je veux leur enseigner mes petits trucs, je veux leur montrer comment je cuisine certaines recettes. D’ailleurs en fin de semaine, j’ai sorti ma recette de crêpes, et ma poulette l’a préparée toute seule. J’étais là pour aider et surveiller mais c’est elle qui lisait les ingrédients et préparait le tout.

Ma leçon des derniers temps… prendre le temps de prendre du temps avec mes enfants. Et jusqu’à maintenant, je n’y vois que des bienfaits… et ce, pour toute la famille.

Mes deux petits amours !

Mes deux petits amours !