Opération séduction - camp de vacances

Dans mon temps…

Petite, j’ai vécu l’expérience « camp de vacances » et ce à trois reprises. La première fois, nous étions avec une autre famille pendant une semaine. C’était un camp familial. Ensuite, j’ai vécu l’expérience campeur à mes 12 ans et aussi lorsque j’avais 14 ans où j’ai passé deux semaines à vivre toutes sortes de choses, notamment la vie à 8 filles dans une cabane où le soir, les histoires et jeux avec lampes de poches étaient au rendez-vous.

Malgré le fait que je n’étais aucunement sportive, j’ai beaucoup apprécié vivre l’expérience camp en nature. C’est quelque chose partir avec sa grosse valise, son sac de couchage et vivre en gang (sans tes parents) pendant deux semaines.

Aujourd’hui…

Ça fait quelques années que je sème des graines auprès de mes enfants afin qu’il séjourne dans un camp de vacances. On aurait dit que je voulais les placer en prison pendant une semaine. On a pleuré, on m’a supplié, on a même sorti la cavalerie en demandant aux grands-mères de les appuyer dans leur combat anti-camp.

Je vous le dis. Ils ont tout essayé.

Puis moi, bien je suis une personne assez persévérante alors j’ai persévéré. J’ai réfléchi. J’ai trouvé une solution.

Dans le fond…

Le but avec un camp de vacances est de permettre aux enfants et aux jeunes de vivre une semaine où ils se réaliseront sur différents points, développeront de l’autonomie, une responsabilité à prendre soin d’eux, vivre en groupe avec un horaire, faire de nouvelles rencontres et bien sûr s’amuser sans la présence des parents.

J’ai donc fait des recherches pour trouver des camps spécialisés dans des domaines qui plairaient aux goûts de mes enfants.

BINGO – en leur parlant de mes trouvailles, j’ai vu des étoiles dans leurs yeux.

Camp de base

Emma qui aime beaucoup le théâtre et qui participe aux comédies musicales de son école, passera la semaine au camp de base à Bromont. En 5 jours, l’équipe sur place va monter une pièce de théâtre et nous aurons le privilège d’assister à la production le vendredi soir, à la fin du camp. Elle a bien hâte et je suis certaine qu’elle va passer une superbe semaine.

Les camps 100 % vélo

Depuis quelques années, Philippe trippe sur le vélo. Solidement. Dès qu’il peut, il sort son vélo et s’amuse dans le quartier. Ses amis et lui se font des points de rencontre et passent des heures à s’amuser ensemble.

Quand je lui ai montré cette vidéo, je savais qu’il serait intrigué et voudrait en savoir plus à propos de ce camp 100 % vélo

Deux possibilités s'offrent à vous : un camp de jour et un camp de vacances. Puisque c’est à Bromont, nous avons opté pour le camp de vacances.

Il passera donc sa semaine à s’amuser, apprendre et passer du bon temps à l’extérieur. Il va aussi en apprendre plus sur la mécanique des vélos et vivra des activités de groupes tels que baignade au lac, pique-nique à la montagne et des jeux participatifs comme le diamant, le drapeau, à l'infini, la cible, des olympiades, une chasse au trésor, un rallye, etc. Lui aussi passera assurément une belle semaine.

Apprentissage 101

J’ai réalisé qu’il faut parfois changer un peu la donne pour arriver à l’objectif souhaité. C’est ce que j’ai fait ici et j’ai maintenant deux enfants qui ont hâte de vivre leur semaine en camp.

Puis nous avons planifié une semaine de vacances en famille après leur séjour afin de se retrouver et passer du bon temps ensemble.

Perso, je trouve que c’est une combinaison gagnante !

Est-ce que vos enfants iront à un camp de jour ou de vacances cet été?

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter