N’oubliez pas le pourquoi des débuts

Une photo est venue me frapper en pleine face sur Instagram. Elle trotte dans ma tête depuis.

La voici :

 

Remember why you started

Vous savez, parfois dans la vie on tombe sur un texte, une image, une chanson et ça remet les pendules à l’heure ? Bien c’est exactement l’effet que cette phrase a eu sur moi.

Ça fait maintenant six ans que je blogue, que j’écris, que je partage par l’entremise de mots, chroniques, capsules… mes pensées, mes découvertes, mes trouvailles, etc. Au début, je le faisais à temps partiel, lorsque mes enfants dormaient, et, au fil des ans, tout a tranquillement évolué et aujourd’hui, je travaille à 100 % sur mes projets entourant Je suis une maman et moi.

Quand j’ai commencé à écrire, je n’avais AUCUNE idée de ce qui m’attendait. Je le faisais pour deux raisons seulement : partager et aider. Bien humblement, je pense être en mesure de dire « mission accomplie ».

Alors, voir cette phrase dans mon fil Instagram m’a amenée à peser sur pause afin d’évaluer où je suis et la direction que je désire poursuivre.

Ma mission est simple et demeure toujours la même : je veux favoriser le retour aux valeurs traditionnelles d’entraide, d’échange et de soutien à travers les nouvelles technologies. Je suis une maman est non seulement une communauté virtuelle de mamans, mais également un lieu d’échange et d’informations, une ressource à visage humain pour les femmes.

Oui je dois gagner ma vie et je suis extrêmement reconnaissante d’être en mesure de le faire avec JSUM et mes nombreux projets. Jumeler passion et entrepreneuriat… quelle belle combinaison ! Mais j’ai décidé que je ne le ferai pas à tout prix.

Moi, en discussion avec une amie blogueuse il y a quelques semaines.


Moi, en discussion avec une amie blogueuse il y a quelques semaines.

L’essence de JSUM et moi doit y demeurer. C’est essentiel.

Le monde de la blogosphère est de plus en plus intense (voire compétitif) et il m’arrive à l’occasion, inopportunément, d’y perdre un peu le fil et d’être emportée par le courant, car il passe vite. Heureusement, vous êtes là pour me ramener et je vous en remercie.

Ça fait des années que je le dis et encore aujourd’hui, je tiens à ce propos : ce n’est pas la quantité de J’aime, Commentaires, Partages qui va définir JSUM ou la personne que je suis.

Bien évidemment, c’est toujours plaisant de voir nos efforts porter leurs fruits quand un texte est populaire, apprécié, partagé, etc. Cela dit, je ne veux surtout pas oublier les petits sujets, les petites découvertes qui ne plairont ou susciteront l’intérêt de tous mais que je trouve important d’aborder, car ils pourraient aider UNE personne, faire UNE différence.

Je pense à notre texte sur les classes combinées. Peu de commentaires, mais trois familles m’ont dit « Merci pour ce texte ». Mission accomplie.

Je pense au commentaire de Kathia à la suite de la première édition des « Coups de cœur de Jaime » où elle est contente avec ma suggestion lecture. Mission accomplie.

Je pense au commentaire d'une mère à la suite de la publication de notre capsule avec Valérie Courtemanche. Elle a essayé notre truc et ça a fonctionné. Mission accomplie.

Je l’ai toujours dit, avec Je suis une maman, je cours un marathon. Lentement mais sûrement, je vais être en mesure de monter la montagne, franchir de nouveaux sommets et aider (et possiblement inspirer- je sais, c'est un si grand mot) de plus en plus de familles au Québec.

Merci à vous, chères lectrices (et lecteurs) de me suivre dans cette belle aventure, de me rappeler d’où je viens et surtout qui je suis.

En toute humilité, je crois sincèrement être sur mon X.

Gratitude X 1000.

Et jamais je n’oublierai pourquoi j’ai décidé d’écrire et de créer Je suis une maman.

xoxo

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter