Notre dernier tête-à-tête

Lundi fut notre dernier tête-à-tête. Puis je ne le savais même pas. En fait, je savais que ce jour s’en venait, mais en toute honnêteté, je croyais que ce serait plus tard dans la semaine.

Mon dernier dîner avec Fiston. Notre dernier lunch en duo.

Ça fait deux ans que j’ai le grand bonheur de diner seule avec lui à presque tous les midis. Depuis qu’Emma est au secondaire, j’aimais avoir cette petite heure durant la journée où je pouvais passer du temps avec lui. Souvent, Pierre venait nous rejoindre vers 12h15-12h20.

Ce n’était rien de grandiose; des sandwichs, des restants, parfois (mais très rarement) un p’tit take-out, juste parce que.

On jasait de tout ou de rien. On était ensemble.

Souvent, j’allais le reconduire à pied à 12h45. Juste parce que je voulais passer quelques minutes de plus avec lui et ça me permettait aussi de prendre de l’air, me changer les idées.

Quand Emma m’a annoncé qu’elle était dorénavant en bris d’horaire pour les examens et qu’elle serait de retour vers 11h30-midi tous les jours, j’ai tout de suite été très heureuse. Je suis HYPER contente d’avoir Emma avec nous à la maison. C’est comme le bon vieux temps lorsque mes deux amours étaient avec moi le midi.

Mais, ce serait vous mentir de dire que je n’ai pas vécu une petite émotion. Ce moment, cette réalisation, fut une autre étape dans le processus de changement qui m’attendra cet automne. Mes deux enfants seront au secondaire – mes heures de lunchs se passeront désormais seule. Je ne suis pas triste, car c’est la vie! Mais, je sais qu’il y aura des jours où je serai un peu nostalgique.

Sur le coup, je m’en suis voulu un peu de ne pas avoir fait quelque chose de spécial. Mais à y penser, je ne changerais pas une seule chose de ce beau lundi ensoleillé. On a mangé notre lunch préféré à l’extérieur : sandwich au thon, crudités et quelques chips (car qui dit manger dehors, dit pique-nique et qui dit pique-nique dit chips). Drôle de coïncidence, Pierre n’est pas revenu à la maison ce midi-là. Il y avait juste Phil et moi. Je devais partir pour une rencontre au moment où il partait pour l’école et je l’ai taquiné en le suivant. Je roulais à 1 KM/heure! Un petit deux minutes là… juste pour rire. Tous les deux, on riait aux éclats. Il est parti vers l’école. Moi, vers mon rendez-vous. C’était juste par-fait.

Le plus spécial? Je le trouvais drôle et je l’ai pris en photo. De même. Sans raison. Juste parce que. Non seulement je me souviendrai toujours de notre dernier lunch, mais j’ai aussi une photo souvenir. Même s'il se cache le visage.

Vie de famille

Plus de 300 lunchs durant ces deux dernières années avec mon cher Philippe. Philou pour les intimes. Philippo pour les très intimes.

Quel beau cadeau de la vie! Un que je vais chérir pour très longtemps.

M’en vais essuyer les larmes qui coulent sur mes joues.

Suivez-moi sur Facebook
Suivez-moi sur Twitter